Accueil > Référencement (SEO) > Linkbuilding > Les stratégies et types de liens artificiels et naturels
Les stratégies et types de liens artificiels et naturels

Les stratégies et types de liens artificiels et naturels

Le mois dernier, je vous parlais de la dangerosité des liens au sein d’un site. J’avais notamment exprimé mon avis sur le fait que les liens artificiels étaient les plus dangereux et que les liens naturels étaient ceux à privilégier aujourd’hui, surtout par le fait qu’un certain Penguin soit présent depuis maintenant 2 ans.

Par ailleurs, j’avais aussi donné quelques indications comme quoi il n’était pas forcément grave ou interdit de faire des liens artificiels. En effet, il existe selon moi des niveaux de dangerosité et de toxicité en fonction de la stratégie ou du type de lien adoptés. Il est donc tout à fait possible de faire des liens sans se faire pénaliser (mais cela se discute bien entendu).

C’est pour cela qu’aujourd’hui, je vous propose une petite liste de stratégies et types de liens artificiels et naturels. Vous pourrez ainsi découvrir la plupart d’entre eux via une description rapide, puis lire mon avis sur l’ensemble de ceux-ci.

Attention ! Mes commentaires ne regardent que moi. Il est tout à fait possible, en fonction du projet, de la notoriété du site, de son secteur d’activité… que certains liens et stratégies soient traités complètement différemment. Prenez donc tout cela à titre informatif, n’allez pas me faire tenir pour responsable d’un chaos en utilisant des liens jugés bons dans cet article ! Faites appel à un Consultant SEO si vous ne savez pas ce que vous faites !

Les stratégies et types de liens artificiels

Récemment, j’ai participé à un webinaire présenté par Razvan Gavrilas, créateur de Cognitive SEO. Il avait notamment énuméré une très bonne liste de 27 stratégies et types de liens artificiels. J’ai donc décidé de me baser sur cette liste très complète pour la première partie de cet article, car je pense que je n’aurais pas fait mieux. Bien évidemment, j’ajouterai mes propres commentaires ;)

#1 – Un lien pour un lien

Évident, mais encore très utilisé aujourd’hui. On place un backlink vers le site d’un partenaire, d’un ami ou d’un site quelconque. On ne le fait que si celui-ci fait de même envers le nôtre. C’est une technique qui était très utilisée autrefois et qui est encore énormément utilisée aujourd’hui à mon goût. En effet, sa facilité de mise en place n’est plus à prouver et beaucoup de webmasters se laissent tenter par cette stratégie. Malheureusement, cette technique est facilement repérable aujourd’hui du fait que le système de lien est généralement très direct. Avec ce genre de stratégie, mieux vaut faire un système indirect un peu plus complexe quitte à l’éviter complètement.

#2 – De l’argent en échange de liens

« – Je te paie 500 € l’année et tu mets ce lien sur ta page d’accueil. – OK, file les billets ». Bon, j’ai à peine exagéré la chose, mais dans le fond, c’est ça. On donne de l’argent à une plateforme, à un webmaster ou autre, pour avoir un lien sur un site préalablement défini. Ce type de lien est dans le viseur de Google depuis un moment maintenant. Si vous êtes repéré, cela peut vraiment être fatal pour votre site. Même si beaucoup de grandes entreprises le font encore pour parfois plusieurs dizaines de milliers d’euros, je vous conseille de l’éviter.

#3 – Des services ou produits contre des liens

Un peu dans le même style que celui au-dessus, au lieu que ce soit de l’argent, on paie en service, produit ou « nature ». Par exemple, si on vend des téléphones, cela reviendrait à donner des téléphones à un webmaster pour qu’il pose un lien sur son site. Pareil, c’est assez dangereux quand on se fait repérer, bien que ce soit tout de même moins détectable. Généralement, ce sont des dénonciations ou des problèmes de liens « trop artificiels » qui nous trahissent.

#4 – Guest posting/Article invité

On en parle beaucoup en ce moment depuis une annonce de Matt Cutts en début d’année qui a échauffé la communauté SEO. En effet, le fait de poster un article chez quelqu’un et de poser un ou plusieurs liens revient à créer du lien artificiellement… du spam en d’autres termes. Cependant, il est à noter que c’est le guest posting de mauvaise qualité qui est surtout dans le viseur. Les articles invités qui correspondent à la même thématique que le site hébergeur, qui sont bien écrit, et qui ne sont pas là « juste pour faire du lien », ne sont à priori pas plus interdit que cela. Il faut donc seulement prêter attention à faire du bon guest posting et éviter les plateformes douteuses pour éviter la sanction.

#5 – Liens autogénérés

Alors là, dans le genre bourrin, il n’y a pas mieux. Vous prenez un petit outil et vous envoyez des tas de lien de manière automatisé sur des sites. Ces techniques sont aujourd’hui à bannir selon moi. Le volume conséquent de liens, leurs mauvaises qualités… fabriquent bien souvent une étiquette avec écrit « spammeur » en gros sur votre site. Cette stratégie est donc à éviter même si pour un événement ponctuel (un site ponctuel donc), elle peut être relativement maitrisé et faire gagner quelques visites rapidement.

Interface Srapebox

Scrapebox : un outil d’automatisation

#6 – Liens dans les Widgets ou modules

Lors de la création d’une extension pour WordPress, Joomla, ou autre, il est tout à fait possible d’inclure un lien vers son site pour le faire apparaître dans un Widget ou module. Maintenant, ceci n’est pas recommandé, surtout si le lien est en dofollow. En effet, les webmasters installant l’extension ne se rendent même pas compte qu’ils viennent de donner un backlink à un site, ce qui peut faire grimper le volume de lien de votre site si l’extension devient populaire. De plus, la thématique ne sera pas forcément en adéquation avec le site cible, ce qui apportera des suspections, et pas que chez Google, on peut se faire blacklister son extension sur WordPress.com par exemple. Mieux vaut donc mettre un lien pour promouvoir l’extension dans l’administration, histoire de jouer sur la popularité et la qualité de son extension en créant des liens naturels.

#7 – Publireportages

Les publireportages sont des articles ou des contenus visant à promouvoir un site à la manière d’une publicité, tout cela sur un site de publication. Le problème de ce genre de pratique est que bien souvent, les liens sont en dofollow, ce qui fait que la plateforme de publication diffuse son jus de lien vers votre site. Vous êtes alors considéré comme acteur dans une stratégie de lien payant.

#8 – Publicité textuelle en dofollow

De la même manière que les publireportages, les publicités textuelles possédant un lien en dofollow sont considérées comme des liens payants. La création de publicité textuelle est donc à bannir pour éviter de se faire pénaliser.

#9 – Ancre de lien commercial

Ce point-ci est étroitement en relation avec les ancres suroptimisées. Lorsque quelqu’un fait un article sur l’un de vos produits ou services, celui-ci va bien souvent créer un lien vers votre site. Maintenant, de manière générale, le rédacteur va simplement mettre un lien tout bête sans optimisation, sans mots-clés, etc… il n’est pas censé savoir optimiser. Si l’un des articles possède un lien dis « commercial » avec une optimisation de l’ancre, celui-ci peut être pris pour du spam aux yeux de Google. C’est d’autant plus vrai si vous avez d’autres signaux négatifs à votre encontre.

#10 – Annuaires

Les annuaires sont bien connus des référenceurs. Ce sont des sites sur lesquels on peut expliquer l’activité d’un site, mettre un lien, etc. Les sites sont classés dans un certain ordre et par thématique. Généralement, les fiches sont remplies à la main par les webmasters de chaque site internet. Maintenant, comme bien souvent, des abus ont fait que leur utilisation est de plus en plus dangereuses. Il faut donc choisir des annuaires de qualités, avec des règles de publications, une bonne autorité, etc. À utiliser avec précaution.

Logo Dmoz

Dmoz : un annuaire collaboratif pertinent

#11 – Liens dans le footer

Auparavant et encore aujourd’hui, beaucoup de sites utilisent leur footer (pied de page) afin de placer des liens. Cela peut être des liens partenaires, des fournisseurs, des accès à d’autres sites, ou autre. Le problème, c’est que placer un lien dans le footer revient à placer un lien par page, ce qui fait que sur un site à 100 000 pages, cela fait 100 000 liens, pas vraiment top. De plus, les liens dans le footer étant considéré aujourd’hui comme peu pertinents, il est tout à fait normal de constater aujourd’hui des sanctions à leurs encontre, surtout lorsque que les liens sont de mauvaise qualité.

#12 – Liens sitewide

Les liens sitewide sont des liens qui apparaissent sur l’ensemble des pages d’un même site. Ce sont généralement des liens placés dans le footer, la sidebar, le header. Généralement, il vaut mieux éviter d’abuser de ces liens pour éviter une sanction, et ce pour les mêmes raisons que les liens dans le footer (voir #11).

#13 – Liens de blog

Les liens de blog sont tout simplement des liens posés sur un ou plusieurs blogs. Techniquement, si vous faites quelques liens (2-3), vous n’allez pas risquer grand-chose. Maintenant, si vous envoyez un volume conséquent de liens sur plusieurs dizaines voire centaines de blogs, cela paraitra suspect. Faites donc preuve de modération.

#14 – Commentaires de forums et blogs

Beaucoup de personnes connaissent les forums et commentaires de blog. On peut y mettre une signature, un lien, son pseudo et faire sa pub. Maintenant, je considère qu’il faut surtout éviter les forums, surtout si les liens sont en dofollow. Cela crée des liens en masse, car à chaque publication, c’est un lien. Pour les commentaires de blog, même s’ils sont de plus en plus en nofollow ou sont contrôlés, ils sont à utiliser avec modération comme toujours.

#15 – Liens 100 % dofollow

Et oui ! Avoir un profil de lien 100 % dofollow, c’est risqué ! Généralement, nous avons à la fois des liens nofollow et des liens dofollow. Si vous avez seulement des liens dofollow, c’est bien souvent parce que vous êtes un spammeur (pas très malin au passage), vous n’êtes pas naturel. Évitez donc d’avoir un ratio anormal au niveau de vos backlink en ce qui concerne les dofollow et nofollow. Un profil de lien naturel est très aléatoire de ce côté-là.

#16 – Suroptimisation des ancres

J’en parlais juste avant, suroptimiser ses ancres peut vous coûter cher ! En effet, si vous indiquez des mots-clés, des mots bien précis, qui font que cela « cible » plus précisément l’objectif de la page de destination, cela enverra un signal négatif aux moteurs, surtout si vous faites cela en masse. Si vous faites cela sur quelques ancres, ce n’est pas bien grave, mais il faut vraiment essayer de paraître naturel, c’est important. Ne poussez pas trop les mots-clés.

#17 – Liens géographiquement non pertinents

Je trouve qu’on n’y pense pas vraiment, mais c’est relativement vrai. Si vous faites un article en français, que celui-ci parle de je ne sais trop quoi, et que ce sont des Chinois qui font des liens, il y a de quoi s’alarmer. À part si c’est un chinois qui sait parler français et qui possède un site en français lui aussi, je ne vois pas ce que vos backlink ont à voir avec ce pays. Comme toujours, il faut avoir un ensemble cohérent. Si vous n’avez pas de cohérence, vous êtes perdu !

Réseau mondial

Les liens non cohérents géographiquement sont suspects

#18 – Liens hors contexte

Les liens hors sujets c’est pareil. Pourquoi un site d’automobile ferait-il un lien vers votre site de cuisine ? Surement pas pour faire griller des entrecôtes sur le moteur ! Encore une fois, si votre thématique n’a rien à voir avec le site de provenance de votre backlink, vous n’êtes pas cohérent. Et les moteurs, ils n’aiment pas cela, ce sont des signaux négatifs.

#19 – Pic de liens trop important

Ce point est très important. Et le pire, c’est que ce n’est pas forcément de votre faute parfois. Généralement, un volume de backlink est relativement progressif, on obtient que très rarement des backlink de façon brutale. À part si vous êtes victimes de negative SEO ou que vous faites un énorme buzz, vérifiez bien que votre nombre de backlink reste cohérent, progressif, et en accord avec ce que vous avez proposé sur votre site, trouvez une raison.

#20 – Annuaires d’articles

Vous mélangez le guest posting et les annuaires et vous obtenez les annuaires d’articles. Ce sont des plateformes qui vous permettent de soumettre ou de récupérer du contenu, bien souvent de mauvaise qualité d’ailleurs. Le souci, c’est que vous êtes victime de contenu dupliqué et de spam de lien. Il faut donc éviter ce genre de chose.

#21 – Réseaux de liens

Les réseaux de liens, c’est une grande histoire ! Entre les webmasters qui ont trouvé tout seul comment se populariser, et les référenceurs black hat s’amusant à produire des réseaux compliqués et indétectables, il y a de quoi faire ! En effet, les réseaux de liens ont été et sont toujours très prisés pour la promotion via des liens. Tisser une mini toile afin de faire grimper des sites, ça ne fonctionne pas mal. Malheureusement, une fois que vous êtes repéré, et Bon Dieu que Google s’améliore, vous êtes bien souvent reparti pour faire un nouveau site. À éviter donc au jour d’aujourd’hui.

#22 – Communiqué de presse

À la base, le communiqué de presse est simplement le fait d’informer la presse, les journalistes… qu’il s’est passé quelque chose. Maintenant, comme toujours, des abus ont été constatés et plusieurs plateformes permettent de publier plusieurs centaines de communiqués sur la toile, vous donnant ainsi des liens. Même si faire des communiqués n’est pas LA solution pour se faire pénaliser, elle reste tout de même dangereuse aujourd’hui.

#23 – Bookmark/liens favoris

Sur certains sites, il vous est possible d’ajouter vos favoris personnels. Ces sites peuvent apporter beaucoup de liens lorsqu’ils sont créés dans l’optique de faire une stratégie de linkbuilding. Il faut donc éviter d’en abuser pour éviter les sanctions.

#24 – Pages de ressources

Sur encore beaucoup de sites, vous avez des espaces qui vous permettent d’accéder à des ressources. Vous accédez alors à une page où est noté un certain nombre de sources pour trouver des informations complémentaires, etc. Si la page est truffée de lien, vous n’aurez tout d’abord pas beaucoup de jus, et votre lien ne sera pas vraiment considéré comme naturel.

Bibliothèque de livre

Les ressources, ça engendre un sacré bazar parfois !

#25 – Plateforme de vente de liens

Les plateformes de vente de lien vous permettent d’obtenir des liens rapidement en payant simplement le prix fixé. Ces plateformes sont clairement dans le viseur de Google, et les sites internet qui les utilisent aussi. Mieux vaut donc éviter aujourd’hui ces plateformes qui sont de plus en plus repérables.

#26 – Liens de réseaux sociaux

Sur beaucoup de réseaux sociaux, les liens dans les profils sont en nofollow. Maintenant, si vous vous inscrivez à des centaines de réseaux et que vous complétez le champ « site web », vous posséderez peut-être aux yeux de Google un nombre de backlink artificiels non négligeables. Personnellement, je ne pense pas que cela soit vraiment risqué, à part si les liens sont en dofollow.

#27 – Tout lien intentionnel

Et nous arrivons au dernier point de cette partie en proclamant que tout lien créé intentionnellement est un lien artificiel. Si vous avez du contrôle, c’est que vous faites des liens. Si vous obtenez un lien par votre demande, c’est un lien artificiel. Vraiment, un lien naturel (et on le verra juste après), est un lien où nous n’avons rien fait à par provoquer indirectement la création de ce même lien, avec du contenu par exemple.

Les stratégies et types de liens naturels

Maintenant que nous avons vu les stratégies et types de liens artificiels, on peut passer aux stratégies et types de liens naturels. Ces liens sont beaucoup moins dangereux pour votre site puisque ce sont essentiellement ceux que Google souhaite voir sur l’ensemble du web. Ceux-ci sont créés par les webmasters et rédacteurs par leur propre envie. Soit parce qu’ils ont eu une information pertinente, soit parce que vous avez su attirer leur attention. Cependant, ceux-ci ont beau être excellents pour votre environnement de liens, il est très difficile d’en obtenir rapidement par rapport aux liens artificiels. Parcourons donc quelques stratégies pour essayer d’en générer et découvrons le seul type de lien naturel que je connaisse.

#28 – Articles à forte valeur ajoutée

Je suis d’accord que cela prend du temps, mais nous n’avons rien sans rien. Quand on crée un site, c’est un projet qu’on monte. On a eu des idées, on a réfléchi à ce que l’on voulait faire, etc. On n’est pas là pour laisser quelques petits articles faire le travail. De toute façon, ça ne fonctionnera pas, il vous faut alimenter, montrer votre valeur, il faut créer du contenu à forte valeur ajoutée. Quelque chose que les gens voudront partager, quelque chose qui attirera l’attention. Prenez donc soin de créer des articles avec des informations, si possible inédite, mais surtout avec une grande qualité, les liens viendront tout seul.

#29 – Infographies

Autre moyen de générer des liens naturels : les infographies. Si elles sont bien conçues et que les informations sont pertinentes, il y a vraiment moyen que ça partage, même si c’est généralement sur les réseaux sociaux. Après, si vous faites les choses bien, cela pourra être relayé un petit peu partout, les sites internet inclus. Il faut tester, lancez-vous !

#30 – Photo et Vidéos

Les photos et vidéos sont aussi des bons moyens de faire du lien, surtout si ce que vous faites est inédit et/ou intéressant. Pour les photos, on les préférera décalés et fun. Pour les vidéos, on aimera celles qui fournissent des informations ou ceux dont le sujet est « pour passer le temps ». En effet, généralement, les gens veulent passer le temps, car ils s’ennuient. Après, tout dépend de votre secteur d’activité, c’est à étudier.

Ensemble de vidéo

Faire des vidéos attire le lien

#31 – Outils

Si vous faites un outil en ligne, une extension pour un logiciel ou autre, vous pourrez bien souvent constater que les gens le partagent, surtout si votre outil est utile et bien conçu. Si vous êtes développeur ou si vous en possédez un dans votre équipe,  il peut être intéressant de se lancer dans ce type de projet. Mais évaluez la demande et faites de la communication autour de votre projet !

#32 – Wiki, FAQ, Base de connaissance

L’information, les tutoriels, les références… tous ces moyens sont bons pour faire de vous un centre de ressources. Si les informations apportées sont pertinentes, vraies et bien écrites, vous n’aurez pas de mal à fidéliser du monde et à devenir une source d’informations.

#33 – Petites annonces

Des produits d’occasion en rapport avec votre secteur, un service de mise en relation, des recherches d’emploi… Si vous aidez les gens à rendre leur recherche moins difficile, cela peut vous apporter du lien et de la notoriété. Les petites annonces sont souvent victime du bouche-à-oreille, ne les négligez pas.

#34 – Publication hors-ligne

On n’en parle pas souvent, mais indirectement, ça peut faire un malheur. Les magazines, la TV, les journaux, les affiches, flyers, etc… toutes les publications offline peuvent être intéressantes. Si elles sont bien choisies, elles vous apporteront du trafic, de la communication, et indirectement, du lien et de la popularité. À essayer !

#35 – Tout concept ou stratégie créant du lien naturel

Je ne vais pas m’étendre sur l’ensemble des stratégies pour créer du lien naturel, il y en a une infinité ! C’est pour cela que vous devez trouver le concept, la stratégie qui fera de vous une référence. En fonction de votre secteur d’activité, de votre site, de ce que vous proposez, de la tranche d’âge… vous devrez utiliser des techniques différentes et innovantes. Les différents points du dessus sont parmi la base : avoir un contenu qui se partage. Si vous proposez le petit truc qui n’est nulle part ailleurs, c’est vous qui obtiendrez les liens. Réfléchissez à votre projet et posez-vous la question suivante : Si j’étais un utilisateur lambda, qu’est-ce qui me pousserait à faire un lien vers mon site ?

#36- Le type de lien naturel

Enfin dernier point, les types de liens naturels. Pour les liens artificiels, on avait parlé des liens sitewide, des liens dans le footer, des paid links, etc. En naturel, vous n’avez pas de type de lien, justement parce qu’il est naturel. Vous n’êtes pas censé contrôler la manière dont un lien est fait. Si un mec veut mettre « cliquez ici », beh laissez-le, car sinon il sera artificiel. La règle en naturel, c’est qu’il n’y a pas de règle. Vous ne devez pas vous préoccuper des liens qui sont fait, vous devez vous préoccuper de votre contenu, de ce qui va provoquer la pose d’un lien.

Conclusion

C’est un long billet que voici, je le conçois, mais c’est un sujet bien vaste par la même occasion. Nous avons vu les principales stratégies et types de liens artificiels et naturels. Tous ces liens ne sont pas forcément à faire bien entendu, mais cela a permis de peser le pour du contre à mon avis.

Les liens artificiels sont les plus dangereux et les plus surveillés, et les liens naturels sont ceux à prioriser. Avec l’annonce aujourd’hui même de Matt Cutts sur la diminution de l’importance des liens ces prochaines années, je crois que nous devons nous atteler à bien réfléchir :

Un lien facile sans rien à côté c’est bien, un lien avec du travail et du contenu, c’est mieux. Surtout pour l’avenir.

Voilà, c’est terminé ! J’espère que cette liste vous aura été utile. Si vous avez des types de liens à ajouter, je suis preneur, vous pouvez m’en faire part dans les commentaires ou par email via la page contact. N’hésitez pas à diffuser cet article ! En vous remerciant !

A propos de Thomas Cubel

Consultant SEO passionné, je suis dans le référencement depuis 2012 et je possède un diplôme de Webmaster du CNAM. Batteur et guitariste à ses heures perdues !

5 commentaires

  1. Si le début de l’article est un peu flippant au vu du nombre des interdits, heureusement il se finit par une belle note d’espoir. Qu’il faille produire du contenu de qualité ou trouver une idée qui buzz (linkbaiting), il est clair qu’il faut passer temps pour obtenir une page qui sera linkée naturellement.

    2 possibilités :
    • créer soit même le contenu
    • payer pour la création du contenu

    Après, je me pose une question : et si notre ami GG était capable de détecter qu’on ait payé la création de contenu de qualité afin d’y déposer ensuite un lien dans le but de tromper les moteurs. Parano moi ?

  2. Bonjour Fabien,

    Merci pour votre commentaire ! Effectivement, le début est flippant, mais c’est la vérité malheureusement, on a essayé de construire tout et n’importe quoi il y a quelque année. Cela a fonctionné, plus maintenant, c’est tout, et autant le prendre comme cela :)
    En ce qui concerne les liens naturels, je réitère en disant qu’il faut du contenu, il faut mériter un lien. On n’est pas là pour « glander », quand on fait un site c’est pour bosser, sinon autant ne pas en faire.
    Pour la détection de contenu acheté, je pense que la technologie actuelle peut le détecter. En fonction de la forme du contenu, des expressions, de la « main » du rédacteur, on peut très bien détecter une différence. Maintenant, il y a souvent plusieurs rédacteurs sur un site, donc c’est relativement difficile en fonction du projet. Ensuite, pour un lien inclus dans ledit article, tout dépend de l’environnement, de comment il est posé. Encore une fois, si vous avez un ensemble cohérent, il n’y a pas de raison de se faire avoir. Bonne continuation !

  3. Hello

    Très bel article, avec une très belle synthèse !

    Je n’ai pas vu en revanche les liens « locaux » : annuaires des maries, les liens des sites d’horaires, les liens des sites de cartographies (Google Maps…).

    De même pour les sites d’annonces, tu n’as pas parlé des sites d’emplois… une petite source parfois bien utile ;D

    Il y a aussi les sites de Pings, les sites de flux RSS (feedburner…).

    Mais dans tous les cas bravo pour ce beau travail, je viens de le RT.

    PS : j’ai réalisé une checkliste SEO, j’aimerais bien avoir ton avis http://fr.slideshare.net/conseilsmarketing/la-check-list-seo

  4. Bonjour Fred,

    Merci pour ton commentaire et les compliments !
    Effectivement, je n’ai pas marqué précisément tous les types de liens et stratégies, mais je ne peux malheureusement pas tout mettre, il y a des techniques nouvelles qui sortent régulièrement. C’est pour cela que j’ai pris large en disant « Tout lien intentionnel ». Cependant, ceux que tu as énumérés sont aussi corrects ;)
    Pour ta checkliste SEO, il y a des choses trop vieilles à mon goût (mais ça se discute), des choses superficielles (comme toujours), des oublis (mais je suis chiant), mais un ensemble cohérent :)

  5. Oui, difficile d’être exhaustif ! Si tu penses que j’ai oublié quelque chose d’important pour toi (nb : je n’ai pas mis l’automatisation SEO avec scrapbox, le scraping… exprès car trop dangeureux), n’hésites pas à m’envoyer un email et je mettrais à jour la liste.