SEO : N’ayez pas peur des mises à jour et des SERP de Google !

SEO : N’ayez pas peur des mises à jour et des SERP de Google !

Si vous faites votre veille, vous avez probablement vu passer au début du mois de septembre et ces derniers jours des annonces de « fluctuations » au niveau des SERP Google.

Et dans votre vie de référenceur, vous avez surement pu constater des dizaines de fluctuations, des mouvements anormaux. Vous vous êtes interrogé sur ce que cela pouvait être.

On pense tout de suite à une mise à jour, le lancement d’un filtre antispam, une pondération modifiée au sein des algorithmes présents dans le système de classement et autre.

Aujourd’hui, j’aimerai qu’on prenne du recul ensemble sur tout cela.

On ne sait rien

Tout d’abord, je vous invite à lire l’excellent billet de Sylvain Peyronnet paru au Journal Du Net (JDN) qui parle notamment du fonctionnement probable du moteur et des données et mouvements que peuvent connaître les équipes de Google.

Sylvain a probablement raison de dire que les équipes de Mountain View connaissent de moins en moins les impacts ou les changements précis que peut faire le système général. Le moteur apprend au fur et à mesure, on lui a appris à réaliser des tâches afin d’exploiter ce qu’il a emmagasiné et ce qu’il va emmagasiner. Même s’il n’est pas parfait, il est difficile de prévoir à l’avance quelle va être sa « décision » vis-à-vis de telle ou telle situation, tel ou tel site internet ou critère. Ce n’est pas une question de réussite ou d’échec, mais d’apprentissage.

C’est sans oublier que les équipes mettent en place des centaines de choses chaque année afin d’améliorer les classements, éviter des problèmes, etc. Un bon exemple est celui de Wikipedia et des autres gros sites du genre. Ils sont forcément gérés manuellement pour une partie des requêtes, sinon ces sites se positionneraient à chaque fois tout en haut des SERP : il faut laisser sa chance à tout le monde. Ce n’est pas une pénalité, c’est améliorer la qualité de service et cela a aussi un impact sur la compréhension, c’est une variable supplémentaire à prendre en compte.

Même si Google communique sur ce qu’il fait parfois, vous croyez vraiment qu’il va tout vous dire ? Vous vous rappelez de cette mise à jour « Mobilegeddon » ? Un cataclysme avait été limite annoncé à une date précise, c’est arrivé beaucoup plus tard et de manière progressive.

Bref, vous voyez des fluctuations et c’est peut-être des prémices d’un événement attendu comme Google Penguin par exemple, mais c’est peut-être toute autre chose, on ne peut pas vraiment savoir, on ne sait rien de tout ça.

Il faut prendre du recul

N’oubliez pas que notre rôle est de monter dans les serp pour des requêtes intéressantes pour nos sites et/ou nos clients, mais n’oubliez pas que notre rôle est aussi d’améliorer le site en lui-même, de satisfaire les utilisateurs et plus encore. Nous sommes là pour faire évoluer l’entreprise en lui faisant comprendre certains enjeux.

Je reprend une analogie de mon grand ami Pierre Ammeloot : « Tu es comme sur un bateau avec ton client. Toi, tu sais où est la terre, mais c’est au capitaine de prendre la décision et de te faire confiance pour y aller ».

Le bateau peut avoir plein de péripéties (des tempêtes, une attaque de pirate, un moteur qui tombe en rade…), mais si l’objectif est d’atteindre, avec le capitaine, une terre viable, alors continuons le voyage.

Si vous vous focalisez trop sur ce qui a pu positionner tel ou tel site à tel endroit, vous n’avez pas fini, chaque site est différent. Mettez en place vos actions, de toute manière il faudra le faire tôt ou tard. Vous serez récompensé, croyez-moi. Il faut juste bien choisir la stratégie adaptée en fonction de la situation, du budget, du calendrier de votre client et ça passe nickel.

Même si vous avez une pénalité, rien ne vous empêche de repartir ailleurs avec un nouveau site (ou même de migrer pourquoi pas) et de travailler avec votre client en parallèle. C’est une histoire de décision. Soyez pédagogique, expliquez ce qu’il va se passer et pourquoi il faut faire ces actions et tout se passera bien. Dites-vous le « et si » tout le temps, mais avancez !

Conclusion

C’est intéressant de comprendre, de voir sur quoi on a agit là, et je suis en train de bosser sur un système pour y voir plus clair et avoir des données plus précises. Je ne sais pas si ça va fonctionner, c’est un prototype qu’il reste à faire, mais ne restez pas 6 mois à vous demander ce qu’était tel ou tel mouvement dans les SERP, vous ne le saurez jamais véritablement et vous perdez votre temps.

Partager cet article

Commentaires (3)

  • Fabien Branchut

    Bonjour Thomas

    Effectivement, on réagit tous excessivement au moindre soubresauts de Google.

    Par contre, quand tu dis que de nombreuses SERP sont gérées manuellement par Google sinon des sites comme Wikipedia serait quasiment en 1ère position sur tous les mots-clés, je pense que tu t’avances un peu vite.

    17 septembre 2016 at 20 h 09 min
  • Thomas Cubel

    Hello Fabien,

    Attention, je ne parle pas des SERP quand je dis que c’est géré manuellement, mais des sites à fort potentiel qui se trouvent dans les SERP. Et si tu pensais à cela, je ne m’avance pas trop vite. Afin d’avoir une qualité de service optimale et des résultats justes, Google doit forcément opérer sur certains acteurs très/trop dominants des ajustements pour laisser la chance à tout le monde de pouvoir se positionner. Un site comme wikipedia a quasi 100 de trust flow et citation flow. Il est recommandé par tous, c’est mathématique qu’il se positionne en premier si on laisse faire. Prends le comme un critère d’ajustement. Ca n’a rien à voir avec Wikipedia, mais avec le fait d’avoir des SERP justes.
    Cela a d’ailleurs déjà été expliqué en Masterclass par les frères Peyronnet si tu veux y faire un tour ;)

    18 septembre 2016 at 13 h 32 min
  • Fabien Branchut

    Salut Thomas,

    Ok, je vois mieux ce que tu veux dire : ce serait un qualification globale attribuée manuellement par l’équipe de Google au niveau du nom de domaine d’un site et non au niveau d’une SERP précise. Intéressant.

    Tout ça pour éviter que Google s’autospam, pourquoi pas (en même temps, s’autospammer avec des sites de qualité, c’est peut-être un mal pour un bien… ;-) ).

    Et oui j’irai faire un tour vers les formations des frères Peyronnet !

    À bientôt.

    18 septembre 2016 at 13 h 58 min

Commentaires fermés.