QueDuWeb 2015, ça m’a foutu une claque !

QueDuWeb 2015, ça m’a foutu une claque !

En me rendant à QueDuWeb 2015 le 3 juin au soir, j’étais loin d’imaginer que cet évènement serait si bien organisé, avec des conférences de qualité, originales et surtout avec des tas de rencontres folles. En effet, QueDuWeb sortant tout juste de la boite à idées, j’ai quand même pris une grosse claque quand je réfléchis à tout ce quoi il faut penser lorsque l’on veut que ça se passe bien et que tout le monde reparte avec le sourire.

Laissez-moi donc vous raconter, au travers de cet article, mon séjour à Deauville, mes impressions, en passant par les rencontres que j’ai pu faire lors de cette journée du 4 juin 2015. J’essaierai de vous montrer un autre point de vue étant celui des coulisses, des préparatifs (toutes les petites choses qui font que votre évènement est cool).

Mon séjour à Deauville

J’ai commencé le voyage seul, dans une voiture du RER D près de chez moi, à Cesson. J’avais rendez-vous avec Nicolas Augé à la gare St Lazare pour prendre l’intercité pour Deauville vers 16h45. Nicolas et moi avons bien galéré pendant ce séjour, et cela vous fera à mon avis bien rire tellement nous avons eu l’air un peu cons lorsque nous avons raconté notre périple du bord de mer.

Nous sommes arrivés à 19h en gare de Trouville-Deauville, on avait déjà bien papoté sur les quais et dans le train, il faut dire que passer 2h avec un SEO lorsqu’on est SEO soi-même, il y a de quoi refaire le monde.

Port deauville trouville

Notre arrivée sur le port de Deauville Trouville

Nous avons pris le chemin, à pied, du Centre International de Deauville (CID) où se déroulait l’ISWAG depuis la veille. Manque de bol, la madame de l’accueil nous refuse l’entrée, nous informant que tout est quasiment terminé et que plus personne ne peut rentrer. Étant tous les deux claqués du voyage et voulant rejoindre l’hôtel, nous décidons de nous mettre en route au bord de la mer.

Les Planches à Deauville

Les Planches à Deauville

Et là commence une terrible aventure que mes jambes n’ont pas appréciée, 6 à 7km de marche, 2h de marche depuis la gare pour finalement arriver à Villers-sur-mer où se trouve notre Hôtel, un Ibis Style vue sur mer. Quand on avait réservé tous les deux nos chambres respectives, le site nous a renvoyé une bonne formule petit-dej + hôtel + vue sur mer + confort à proximité de Deauville. Quand on a une voiture ou un bus, c’est vrai que ça sonne bien, mais quand les transports en commun finissent tôt, on se tape la marche ou un taxi qui te pompe 25€ le trajet !

Bon cela dit, c’était quand même bien marrant et nous avons pu profiter de la mer, des rochers, de la verdure, des putains de grosses baraques fermées faisant office de maison secondaire ou de logement type gîte ou chambre d’hôte.

Plage avec Nicolas Augé

Notre longue marche de 2h avec Nicolas Augé

Bref, on arrive, l’hôtel est chaleureux, c’est calme (ce n’est pas la période estivale), l’hôtesse d’accueil nous donne les horaires de bus et nos clés et on reste manger et boire dans l’hôtel tellement qu’on est cassé !

Vue hotel Ibis

Jolie vue sur la mer

Le lendemain, on a pris le bus pour se rendre à QueDuWeb, c’était beaucoup plus facile et moins fatigant, de quoi commencer les conférences sur les chapeaux de roue !

Entrée QueDuWeb

L’entrée Royale du CID

De manière générale, j’ai ressenti un bon sentiment en arrivant, Sylvain et Guillaume nous accueillent dans une salle d’attente immense, on fait de premières rencontres et on va chercher nos badges auprès de la soeur rédactrice Lucie. A partir de là, on entre dans la deuxième salle où se trouvent déjà pas mal de gens, et un petit déjeuner avant de nous lancer dans les conférences.

Salle de réception

Une grande salle de réception pour bien manger et bien boire !

Se poursuit donc une série de conférences, de discussions pendant les pauses, de rencontres intéressantes avant de finir la journée dans un bar et un restaurant auprès de personnalités fortes, j’aurais l’occasion d’y revenir.

Enfin, le vendredi, on range tout, on a bien dormi, je reprends le bus pour aller à la gare et je fais quasiment tout le trajet de Deauville à Paris Gare de Lyon avec Lydia Arzour (et là, quand on rencontre une SEO et qu’on est SEO soi-même, bah on refait le monde avec un autre point de vue !).

L’organisation

Côté organisation, pour sa première fois, l’équipe de QueDuWeb a mis la barre très haute. Avant l’évènement, un site web avec un programme clair et de qualité, un tarif abordable et des mails pour bien nous indiquer le lieu, la date, les accès. Le petit plus, on a même de quoi envoyer un CV si on recherche du travail. En effet, lors de l’évènement, nous avions tous un code couleur qui disait si nous étions en recherche d’emploi ou de candidat, etc. J’ai trouvé l’initiative vraiment cool, car c’est typiquement dans ce genre d’endroit qu’on peut faire des rencontres, surtout qu’il n’y avait pas que des SEO.

Discours ouverture queduweb

Discours d’ouverture par les frères Peyronnet

Pendant l’évènement, que dire… C’était juste énorme. Tu rentres dans le CID qui te parait déjà grand à l’entrée et à l’extérieur, puis tu te rends compte qu’il y a plusieurs étages, ou du moins, plusieurs niveaux sous terre tous aussi grands les uns que les autres.

Tu arrives et tu te rends compte que tout est méticuleusement pensé. On a le droit à un badge avec notre nom, mais aussi un sac en toile avec des brochures, le programme, un carnet de notes, un stylo et des cartes de visite. De là, tu t’aperçois que tu es dans la première pièce où se trouve seulement l’accueil et le système vidéo pour les interviews.

Tu rentres alors dans la seconde pièce qui doit bien faire 1000m² avec un photographe qui te fait poser avec qui tu veux, un PC où tu peux tester le moteur de recherche Qwant, un buffet qui servira de petit-déjeuner, de déjeuner, et de “quatre heures”, une exposition de différentes études algorithmiques, des prises électriques pour pouvoir recharger ton téléphone, des petites chaises et tables sympathiques et surtout, des gens !

Tu discutes avec plein de monde, ceux que tu connais, ceux dont tu as déjà entendu parler, ceux que tu ne connais pas, et même ceux que tu connaissais, mais à qui tu ne pouvais jamais imaginer un visage tellement que tu restes dans ton web 2.0 :D

Conférence Growth Hacking

Conférence sur le Growth Hacking

Et là commencent les conférences, tu es appelé par le maitre de conférences afin de rejoindre l’auditorium, Sylvain Peyronnet, qui te présente la journée. Le rythme était vraiment bien et quasiment tout était rodé, il n’y a pas eu d’attente ou de problèmes techniques majeurs, ça se déroulait et les pauses étaient bien calées entre les conférences et exposé flash de 10 min. Autant vous dire qu’on a pas le temps de s’ennuyer, c’est bien dosé, ni trop long, ni trop court et pas chiant.

D’ailleurs, pour le point de vue sur le programme et le contenu présentés en conférence, je ne vais pas réécrire le texte de Nicolas Augé qui résume très bien mon point de vue sur les conférences. Je préfère rester sur les coulisses et les choses que la plupart des gens ne voient pas forcément, même si je ne vais pas pouvoir passer sur tout.

Arrivé à la mi-journée, je me suis éclaté la panse. Entre la charcuterie, le saumon, les fruits de mer, les salades, les plats chauds, l’eau plate, l’eau gazeuse, le vin, les desserts et les laitages, on a de quoi faire. En plus, après l’arrivée du café, tu repars comme tu veux ! Si j’avais un point négatif à dire sur cette pause, c’est le manque de chaise et de table, j’ai mangé debout et c’était un peu galère, mais rien de bien méchant, un sitting s’était même improvisé, ce qui rend la chose encore plus familiale !

Olivier Andrieu et sa conférence

L’évolution du SEO avec Olivier Andrieu

Par la suite, on a continué les conférences et nous avons terminé la journée avec les premiers résultats de l’étude webspam et la clôture de  l’évènement avec Sylvain. Pour ma part, je n’ai pas suivi la majorité du public, je suis resté pour aider à ranger un peu et c’est là que je me suis rendu compte du boulot que c’était, même si c’était qu’un simple aperçu.

On a donc fini dans un bar avec les autres, il y avait encore plein de monde et ça faisait plaisir, j’ai discuté avec pas mal de personnes sur différentes problématiques et mon boulot. Parfois des désaccords et souvent des bonnes idées, c’était enrichissant et vivant, vraiment.

Eric léandri

Eric Léandri qui présente Qwant et répond aux questions

Après, on a terminé la soirée dans un restaurant où la moitié des gens ne voulait pas retourner, je ne sais pas vraiment pourquoi, elles étaient bonnes les pizzas ! :D

En tout cas, quand j’ai terminé la soirée, j’étais vraiment content de l’organisation, que ce soit le programme, les idées et points de vue apportés, le traiteur, la salle, c’était vraiment super. Il manquait peut-être juste un peu la lumière du jour du fait d’être enterré, mais nous avions l’avantage d’être au frais un minimum quand il faisait la trentaine dehors ! Une conférence en transpirant, c’est juste intenable.

Les rencontres

Pour ce dernier point, je vais parler de manière assez généraliste, je vais parler des rencontres, et pas forcément du programme d’ailleurs.

Lydia Arzour et sa conférence

Conférence de Lydia sur le référencement naturel

Ma première rencontre était donc avec Nicolas Augé, un gars vraiment bien que j’avais invité dans le podcast et avec qui nous avons bien discuté et surtout rigolé avec notre escapade sauvage ! J’ai aussi revu Sylvain et Guillaume ainsi que Laurent Morat et Gregory Castel que j’avais rencontré en Masterclass (ça aussi c’était vraiment bien). J’ai aussi pu revoir Cédric Guérin, Nicolas Robineau et d’autres que j’avais vus à Nantes notamment.

J’ai pu rencontrer diverses personnalités avec qui j’avais discuté ou non sur le web ou par téléphone, mais que je n’avais pas eu l’occasion de rencontrer. Il y avait notamment Lydia Arzour, Lucie Cazenave, Julien Deneuville, Aurélien Delefosse, Jean-Benoît Moingt, Florian Marlin, Romain Bellet, Jacky G, Christian Moussel, Régis Stéphant, Sébastien Monnier, Hasni Khabeb, Doeurf, Maxime Doki-Thonon, PloOouf, Renardudezert, Susmab et d’autres que j’oublie probablement, car j’ai vu trop de nouvelles têtes !!!

Bar Deauville

Ambiance posée dans un bar à Deauville après les conférences

Assiette de pizza

Les mangeurs de pizzas pour l’after au restaurant

Lydia Arzour et Thomas Cubel

Lydia Arzour et moi même à la pizzéria !

Table pizzeria after

La table du soir !

Florian Marlin à l'after

Je suis sur que Florian me détestera après la publication de cette photo

Bref, des tas de rencontres, autour d’un verre ou d’un truc à manger, pour discuter de data mining, d’audit SEO, de pénalité, de passion, de musique, de sentimental, et plus encore. Was fun, was just perfect. Thanks you QueDuWeb, je vous aime !

Nicolas Augé et Thomas Cubel

Nicolas Augé et moi

Conclusion

QueDuWeb 2015 était un super évènement avec des conférences originales et bien proportionnées, les pauses, le traiteur, l’organisation, c’était parfait, c’était bien plus que suffisant quand je vois le boulot et le tarif que c’était.

Pour les rencontres, je suis heureux d’avoir pu rencontrer tous ces gens, ça me permet de mettre une tête sur chacun d’eux et de tisser des liens. J’ai trouvé l’ambiance vraiment familiale, quand on pense qu’on est pour beaucoup d’entre nous des confrères, c’est juste énorme et je me le redis à chaque fois.

Un grand bravo aux organisateurs, aux conférenciers, à toute l’équipe de QueDuWeb et aux personnes qui se sont déplacées. J’espère avoir apporté un point de vue différent à travers cet article. Rendez-vous l’année prochaine pour la seconde édition qui a d’ores et déjà été annoncée, je ferais tout pour y être une nouvelle fois !

N’hésitez pas à partager cet article et surtout l’évènement pour qu’il puisse lui aussi grossir et proposer une nouvelle édition chaque année !

Commentaires (3)

  • SylvainV

    Sympa cet article orienté ambiance, ce qui est toujours plus interessant selon moi :)
    Pour une fois qu’il se passe un truc par chez nous, c’était vraiment un GROS truc, tout était réuni avec tout ce qu’il fallait pour manger (et boire…), et évidemment un après-conférence autour d’un verre super sympa.
    Assez déçu tout de même de voir si peu de locaux (agence web/seo etc…) se déplacer pour un événement d’envergure pareil. Mention spécial à Gregory et SoNumérique, super calée sa conf ! Bon cela m’a permis de rencontrer Jacky et Mathieu, et d’organiser des apéros SEO sur Caen :)
    Vivement l’an prochain !

    23 juin 2015 at 8 h 59 min
  • Thomas Cubel

    Salut Sylvain,

    Merci pour ton commentaire. Effectivement, c’était vraiment cool et on a rencontré plein de monde. Après, il est vrai qu’il manquait certains acteurs, ça aurait été sympa que ça relaye plus et qu’on discute avec d’autres personnes.

    A bientôt !

    23 juin 2015 at 11 h 15 min
  • laurent

    Il est vrai que les intervenants de ce séminaire représentent le haut du panier en matiere de seo francophone, non seulement d’un point de vue trés technique mais aussi accessible pour ceux qui débutent en référencement.
    merci d’en avoir fait un résumé tout à fait fidèle de votre experience sur place.

    29 juin 2015 at 15 h 19 min

Commentaires fermés.