Outils SEO : Lesquels choisir et pourquoi ?

Vous êtes à la recherche d’un outil SEO et vous vous demandez peut-être lesquels sont les plus adaptés à votre profil et à votre utilisation.

Dans ce guide dédié aux outils référencement, j’ai décidé de vous présenter à la fois les outils que j’utilise au quotidien et ceux que j’estime intéressants en terme de rapport qualité / prix / fonctionnalités. Je vous donnerai également quelques pistes pour pouvoir sélectionner l’outil idéal pour vous, que vous soyez débutant ou un professionnel du SEO.

Quel outil SEO choisir ?

Chaque année, vous êtes nombreux à me demander quels outils SEO je recommande d’utiliser et ma réponse est souvent la suivante :

J’utilise régulièrement des outils comme SEMrush, Screaming Frog, etc… Mais globalement, ça dépend vraiment de la tâche que j’ai à mener, du site à analyser, du petit “plus” qui va me permettre d’avancer. Je pense qu’il faut trouvez votre outil, on ne fonctionne pas tous de la même manière.

Et je ne peux que le répéter ici, car je pense qu’il est primordial de comprendre ce que nous voulons faire avant de choisir l’outil adapté. C’est à dire saisir les réelles problématiques que nous rencontrons à un moment T, pour ensuite sélectionner l’outil idéal qui correspond à notre manière de travailler et de réfléchir.

Personnellement, je fais attention à ces critères une fois que je sais ce que je veux faire :

  • Prise en main de l’outil
  • Qualité des informations récoltées
  • Qualité de l’application et de l’expérience (UX |UI)
  • Les avantages et les inconvénients
  • Le prix
  • Le feeling avec l’équipe et le support

Une fois que je sais à peu près comment les choses s’organisent, les seuls freins vont être liés à mes processus et méthodologies. Si je n’arrive pas à greffer l’outil à mon mode de fonctionnement / mes processus, je l’écarte ou j’y reviens pour un besoin ponctuel.

A noter que beaucoup des outils que j’utilise sont aussi ceux de mes clients. Je pense qu’il est nécessaire que tout le monde aillent dans le même sens dans un projet, donc c’est aussi un critère à prendre en compte. Des outils comme SEMrush par exemple sont plus que nécessaires parfois.

Quels sont mes outils ?

Comme je sais qu’il est difficile de se faire une idée de quel outil est adapté ou non pour soi. Je vous donne quand même une liste non exhaustive de ce que j’utilise le plus :

  • SEMrush
  • Screaming Frog
  • ContentKing
  • SEOlyzer
  • Yoast SEO
  • Yandex Metrica
  • Google Analytics
  • Google Search Console
  • Google Trends
  • Google
  • Yooda Insight
  • GT Metrix
  • Dareboost
  • Http headers
  • Wp Rocket
  • Imagify
  • Cocon.Se
  • Majestic
  • Ahref
  • Coggle.it
  • Gephi
  • Keywordtool.io
  • Answer the public
  • Siteliner
  • Alyze
  • Yourtext.guru
  • Kill duplicate
  • Et tous les autres que j’utilise lorsque j’en ai besoin !

Cela peut déjà paraître beaucoup pour certains, mais chacun ont leurs particularités, leurs données, leurs manières de fonctionner. Parfois je vais avoir besoin des outils Google et à d’autres moments d’outils plus spécialisés.

Je ne parle même pas des outils essentiels pour pouvoir faire le boulot de consultant SEO (Excel, Word & Co), de mes yeux et de ma tête qui me permettent de relever un nombre assez incroyable d’étourderies au quotidien, ou encore des outils en tout genre d’organisation, d’aide à la productivité et à la décision. Ça aussi, ce sont des outils et il faut s’en servir !

Gratuit ou Payant ?

Cette question m’est souvent demandée également et parfois, je ne la trouve pas forcément très légitime. Pour moi, il ne faut pas opposer le payant et le gratuit, car on peut avoir des très bons comme des très mauvais outils dans les deux camps.

Depuis longtemps, les logiciels et applications “open source”, les modèles “freemium” sont populaires, et il existe des suites d’applications gratuites qui font de l’excellent travail !

Au contraire, certains outils payants vous apporteront beaucoup plus de valeur ajoutée que les outils gratuits. Il convient donc de bien faire le tri face à vos problématiques.

Vous prenez Trello par exemple, sa version gratuite est vraiment bien et a conquis un nombre incroyable de personnes. Idem pour des outils comme Matomo qui récupèrent les statistiques de votre site à la manière de Google Analytics ou Yandex Metrica.

La question de “si c’est gratuit, c’est que c’est vous le produit” peut souvent revenir, car nous vivons dans une société où c’est quand même assez la norme, mais beaucoup d’outils gratuits sont suffisant pour la plupart des utilisations.

Le payant cependant apporte toujours plus de support, plus de qualité, plus de mises à jours, plus de fonctionnalités exclusives.

Je dirais donc que cela dépend de la valeur apportée par un outil payant face à un outil gratuit, et aussi de si cette valeur en plus vous touche et vous est utile à un moment T.

Quel outil quand on débute en SEO ?

Lorsque l’on débute en SEO, je pense qu’il ne faut pas trop aller sur les outils spécialisés et destinés aux référenceurs.

Ces outils sont souvent utilisés par des personnes dont c’est le métier d’analyser des données SEO, ce sont en quelque sorte des outils pour les puristes d’un domaine dont je fais également parti.

Ces outils vous serviront donc plus tard, car quand on démarre, on a pas besoin de se faire peur avec tout un tas de jargon et de fonctionnalités incompréhensibles.

Restez simple et prenez du recul sur ce que vous devez faire.

Je ne le répéterai jamais assez, mais l’axe technique en référencement est là pour concevoir un outil de travail / un site web fiable, évolutif, sans erreur qui sera compris des internautes et moteurs de recherche.

L’axe contenu, c’est simplement faire une étude de marché web, une analyse de la concurrence et de son projet, pour donner du contenu utile et exploitable par les internautes.

L’axe popularité est l’ensemble des actions qui permettent de promouvoir tout ce travail technique + contenu.

En prenant ce recul, vous saurez avec quoi débuter si vous consultez les fonctionnalités de chaque outil sur leur site web dédié.

Conclusion

Un outil, c’est une aide à la décision. Il vous analyse certaines choses, vous donne des données, peut parfois faire les choses à vôtre place, mais c’est à vous de lui donner le “périmètre” de son champ d’action.

Si vous débutez, commencez petit avec des outils gratuits. Manipulez des analyseurs de site, essayez de trouver des mots clés, trouvez des exercices pour comprendre vos internautes et les moteurs de recherche, et avancez au fur et à mesure vers les crawlers, les outils de visualisation, et autre outils spécialisés.

Au contraire, si vous connaissez déjà bien le référencement naturel, testez et apprenez des outils. Ils ont chacun leurs fonctionnalités, leurs propres données et c’est en les essayant que vous saurez s’ils vous conviendront.