Construire une communauté efficace sur Facebook

Aujourd’hui, on se retrouve pour un article consacré à la création d’une communauté Facebook. Alors, je vous rassure, je ne vais pas vous demander d’acheter quoi que ce soit comme de la publicité ou des fans qui ne servent à rien pour votre page. Je vais simplement essayer de vous donner des explications, mais surtout des astuces, pour pouvoir concevoir un projet solide sur ce réseau social. Cela vous permettra d’augmenter votre nombre de fan, vos “j’aime”, pour ensuite tirer parti de la communauté en générant du trafic ciblé vers un autre support, votre site internet par exemple.

Alors, qu’est-ce que j’entends par là finalement ? Et bien figurez que j’entends vous proposer une espèce de méthodologie pour créer et gérer une simple page Facebook. Ce n’est pas LA méthode, ce n’est pas forcément ce qu’il faut faire dans tous les cas de figures, mais c’est, je pense, une méthode relativement viable. De plus, elle vous permettra de comprendre quelques aspects du community management.

Je vous expliquerai donc l’intérêt d’une page Facebook, comment la créer, puis je vous donnerai des astuces pour la gérer de manière efficace.

[alerts title=”Attention” type=”info”]J’attire vraiment votre attention sur le fait que le contenu de cet article n’est pas viable pour tous les projets. Même si les explications sont conçues de manière souple, elles sont ici présentées à titre informatif avant tout et je vous conseille de faire appel à un community manager pour toute stratégie sur-mesure. Libre donc à vous de l’utiliser ou non.[/alerts]

Pourquoi une page Facebook ?

Tout d’abord, je vous propose de faire le tour sur quelques points qui font de Facebook un bon endroit pour créer une communauté. Je ne citerai pas tout bien entendu, mais je vous propose au moins de voir les grandes lignes.

Les utilisateurs

Importants et évidents :  les utilisateurs Facebook. Avec plus d’1.2 milliard d’utilisateurs actifs à la fin 2013, les internautes se connectent au réseau social via leurs ordinateurs, leurs téléphones, leurs tablettes et plus encore. Ceux-ci partagent leurs vies à chaque instant et participent à des communautés, évènements, etc.

Un réseau généraliste

A côté de son nombre incroyable d’utilisateur, Facebook c’est aussi un réseau généraliste. Celui-ci n’est pas seulement axé sur la musique ou sur le cinéma, on peut y trouver de tout. Un nouveau groupe de musique, une communauté médicale, des fans de voitures, des hackers… On peut parler de tout et n’importe quoi sur Facebook, on y retrouve le monde dans toute sa splendeur.

Simple d’utilisation

Même s’il existe d’autres réseaux encore plus simples que Facebook, l’appréhender n’est pas une chose difficile quand on navigue un minimum sur internet. Vous voulez créer une page ? Cliquez sur “créer une page”. Vous voulez publier une photo, cliquez sur photo. A part quelques petites subtilités plus avancées, Facebook est quand même une application simple d’utilisation que beaucoup de gens savent utiliser.

Profil Facebook Thomas Cubel
Facebook est clair et simple d’utilisation

Image humaine

Lorsque vous créez une page, vous vous rapprochez de vos clients, de vos internautes, de votre cible. Vous devenez humain aux yeux des gens. Vous discutez avec la communauté, vous partagez des moments clés de votre entreprise, vous attirez l’attention. Il arrive même parfois de faire le buzz avec une image délirante ou une vidéo virale par exemple.

Lorsque vous créez une page, ce n’est pas seulement pour être présent sur Facebook, c’est pour racontez quelque chose, pour animer, provoquer une émotion. Les gens ressentent d’autres choses à votre égard, vous n’êtes plus une simple entreprise (à moins de le paraître sur votre page).

Communautés et campagnes ciblées

Après l’aspect ergonomique et créatif, vous avez aussi le pouvoir de posséder une communauté active. Si vous réussissez à convaincre les internautes de s’abonner à votre page, vous avez la possibilité de connaitre leurs envies, leurs avis sur vos produits/services… Vous avez accès à une mine d’informations sur votre cible. Vous voulez savoir si votre produit est joli ou à la mode ? Demandez-leur ! Une page Facebook vous aide à rechercher et à apprendre de vos internautes, de vos cibles.

Remplir ses objectifs

Ne nous voilons pas la face, la plupart du temps, quand on crée une page Facebook, c’est pour vendre quelque chose ou remplir des objectifs. Que ce soit une série d’aventures sur Youtube ou un produit disponible dans les supermarchés à promouvoir, vous avez toujours un objectif derrière. Si vous créez une page Facebook, vous aurez le pouvoir de fidéliser, de créer une communauté, mais surtout de vendre vos produits ou services par la suite.

Visibilité

Pour finir, il y a bien évidemment l’aspect visibilité. Si vous créez une page Facebook, vous êtes un peu plus visible sur internet et dans le monde entier. Si vous avez des milliers de fans, vous avez des milliers de personnes qui parlent de vous. Et ce n’est pas négligeable. C’est d’autant plus vrai lorsque vous postez quelque chose et que les gens se rendent compte que vous proposez quelque chose de super en dehors du réseau social.

Quel type de page créer ?

La grande question, quel type de page créer ? Il n’y a pas de réponse toute faite, cela dépend du projet. Mais ce que je conseille de manière générale, c’est de créer une page autour d’un sujet afin de créer une communauté. Les gens sur Facebook en ont rien à faire des entreprises, des produits ou encore des services de manière générale, ils ont assez de pubs sur les côtés du site ou ailleurs. Mieux vaut donc les inciter à aimer votre page parce que vous proposez quelque chose de marrant, de surprenant… qui se partage et s’apprécie, plutôt qu’une pauvre pub. Jouez sur le content marketing.

Une des meilleures solutions pour moi est de trouver une niche dans les pages Facebook. C’est-à-dire trouver un sujet en rapport avec ce que vous faites, tout en ayant le moins de concurrences possible et de la demande. Vous pouvez avoir une niche principale et des niches secondaires (une page principale et des pages secondaires).

Par exemple, si vous vendez des voitures, vous pourriez créer une page principale sur “les plus belles voitures du moment” et des pages secondaires sur les berlines, les coupés ou autre. Le tout est d’avoir de la demande et un sujet pas trop mal recherché ;)

Après, si vous avez de la concurrence, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez très bien vous démarquer. Osez vous lancer, consacrez-vous à votre projet Facebook en faisant les choses bien, et tout ira pour le mieux (cette phrase ressemble à celle de Matt Cutts, doh…).

 

Comment créer et gérer sa page ?

Gérer sa page est une des parties difficiles sur Facebook (et sur les autres réseaux). Après avoir trouvé l’idée, il faut tout mettre en place et grossir sa page. Voici quelques étapes simples et qui sont pour moi efficaces.

La création

Tout d’abord, la création de la page. Simplement, choisissez le type de page que vous voulez créer et choisissez la catégorie se rapprochant le plus de votre sujet ou de votre thématique. Ensuite, définissez un nom accrocheur, pas trop long, qui se retient bien, et qui parle à l’internaute. Il vous faut le mot ou la phrase parfaite pour faire venir l’internaute. Vous pouvez par ailleurs mettre des mots-clés à l’intérieur pour faciliter la recherche.

Ensuite, présentez bien votre page. Mettez un joli logo reconnaissable, une page de couverture qui respecte les règles, et remplissez la description de votre page en expliquant pourquoi elle a été crée, ce qu’elle propose, et faites de même avec tous les champs éditables dans votre administration. Soyez simple et efficace en évitant les fautes d’orthographe.

Après, vous pouvez vous atteler à poster quelques posts sans pour autant inviter les gens. C’est surtout pour fournir un peu de contenu avant d’avoir une programmation régulière. Mettez des choses simples qui font un appel ou fournissent du contenu. Une image, une vidéo, un message pour annoncer l’ouverture. Rien de bien transcendant, mais c’est pour soigner un minimum votre première impression aux yeux des internautes qui passerait par là et pour préparer la suite.

Quoi poster ?

Comme je vous le disais au-dessus, vous ne pouvez pas seulement poster des publications de produits ou services, vous n’êtes pas là pour spammer les internautes de pub, vous êtes là pour les faire rire, les émouvoir, les faire réagir avant tout. En d’autres termes, vous êtes là pour avoir des commentaires, des questions, des “j’aime”, des partages… pour qu’ensuite tout se passe bien lors de la promotion de vos produits, etc. La communauté avant toutes opérations de communication en quelques sortes.

Vous avez donc 3 grands types de publication à poster :

  • Les publications pour faire de l’argent (Infos produits, promotions, prix…) que j’appellerai PA.
  • Les publications pour fidéliser (Jeux-concours, bon de réduction, appel à “j’aime”, etc.) que j’appellerai PF.
  • Les publications de contenus (Images, vidéos, citation…) que j’appellerai PC.

Les publications pour faire de l’argent sont les posts qui parlent de vos produits, de vos services, etc. Ce sont les posts qui sont rattachés à votre activité, ils sont là pour promouvoir et inciter vos fans à devenir client. Bien sûr, il y a aussi tout cet aspect présentation de produit qui met en avant la qualité de ce que vous proposez, mais ce n’est pas l’objectif premier, partez sur le principe simple que ces posts sont là pour faire de l’argent, point. Il ne faudra donc surtout pas en abuser. Si l’internaute se sent agressé par votre pub, il va se désabonner ou faire du tort de manière directe ou indirecte à votre communauté (et à votre entreprise). A noter que c’est le type de post qui amène du trafic à l’extérieur de la page généralement.

Les publications pour fidéliser quant à elles sont toutes les publications drainant du monde, du like… sur votre page. Ce sont les publications pour des jeux concours, des cadeaux, etc. Ces posts augmentent vos nombres de j’aime. Le but ici est de faire rejoindre votre communauté. N’en abusez pas trop non plus, et ce, pour les mêmes raisons qu’au-dessus.

Enfin, les publications de contenus sont des posts qui animent votre page, qui font parler de vous de manière indirecte ou directe, etc. Elles sont conçues pour garder et obtenir vos visiteurs par le contenu. On est dans le content marketing. Ces posts renferment des images drôles, des vidéos qui font le buzz, des blagues ou autre. Par contre, il faut éviter de poster du contenu comme cet article par exemple, sauf si celui-ci est court et intéressant. Pour vous aider à choisir du contenu, dites-vous simplement cela : “Les gens n’ont pas beaucoup de temps à consacrer à mes publications, ils veulent juste passer le temps”. En tout cas, sachez que c’est le type de post que vous devrez mixer avec les autres du dessus. Et ce, pour éviter le désabonnement pur et simple. C’est ce qui accroche les internautes à la page généralement.

Voilà, c’est à peu près les bases en ce qui concerne les types de publications. Après, vous pouvez faire des sous-catégories de post pour encore plus élargir le typage, mais c’est un autre boulot. Si vous voulez vraiment un exemple, postez un commentaire en dessous ;)

Quand poster ?

Autre aspect très important, quand poster ? Là aussi il n’y a pas de réponse exacte, tout dépend du secteur, des gens, et de plein d’autres choses. Sachez d’ores et déjà que tout le monde ne va pas voir vos publications si vous postez toutes les semaines, vous serez la plupart du temps plongé dans la masse.

De plus, sur un fil d’actualité Facebook, une personne lambda ne voit pas tous vos posts du jour, Facebook sélectionne les meilleures publications en fonction du profil de chacun, etc. Enfin, n’oubliez pas que chaque personne est différente et que tout le monde se connecte quand il le souhaite.

C’est pour cela (entre autres) que je vous préconise d’adapter une programmation régulière sous forme de cycle, avec une fréquence de publication, et un type de post pour chaque publication. Les gens ne sont pas connectés 24/24h, il faut donc poster régulièrement dans la journée pour ne pas qu’ils loupent vos infos.

Bien sûr, je ne vous demande pas de poster toutes les 5 minutes, mais toutes les 1-2h par exemple, c’est pas trop mal !

Tout d’abord, vous devez définir vos plages horaires et pics de visite. Pour cela, regardez quand vos amis sont en ligne, utilisez Facebook Insight, ou regardez vos statistiques avec votre outil préféré.

Ensuite, une fois la plage horaire de travail définie, faites-vous un pattern/séquence de publication afin de pouvoir organiser un cycle. Par exemple :

  • Post Argent (PA)
  • Post Contenu (PC)
  • Post Fidélisation (PF)
  • Post Contenu (PC)

(Si vous avez des jeux concours à proposer, des bons de réductions ou autres astuces pour fidéliser.)

OU

  • Post Argent (PA)
  • Post Contenu (PC)
  • Post Contenu (PC)
  • Post Contenu (PC)

(Si vous voulez juste promouvoir vos produits et fournir du contenu.)

Après, il ne vous restera plus qu’à créer un calendrier pour chaque jour de la semaine avec un intervalle de publication en fonction de votre plage horaire. Vous n’avez plus qu’à répéter le cycle en continu.

Voici un petit tableau pour exprimer ces explications :

Tableau récapitulatif programmation facebook
Programmation intervalle 2h

Comme vous pouvez le voir, on commence à 8h le matin jusqu’à 23h le soir, on poste des publications précises selon un pattern prédéfini avec un intervalle régulier de 2h. On commence la journée avec un post argent qui montre notre produit, deux heures plus tard, c’est une image surprenante avec un post contenu puis ainsi de suite en exprimant à chaque fois une publication différente.

A noter que l’intervalle, et j’insiste là dessus, dépend vraiment de ce que vous voulez faire. Un intervalle toutes les 30 minutes et les gens risquent de partir. Un intervalle de 5 jours et les gens vont avoir l’impression que vous n’êtes pas actif et que vous vous en fichez de votre page Facebook (ils ne verront que très rarement vos posts).

C’est donc à vous de choisir la meilleure fréquence de publication tout en gérant le ratio de type de post. Honnêtement, construisez un pattern de qualité, cherchez l’équilibre entre trop de post et pas assez de post (en regardant les publications consultées, les effets de vos publications dans votre insight par exemple) et évitez de trop mettre de post pour fidéliser ou pour faire de l’argent. Le plus important, c’est le contenu, c’est ce qui intéresse les gens, il leur faut un truc pour pouvoir passer le temps.

Enfin pour finir sur ce point-ci, sachez que vous pouvez faire un pattern spécial pour vos promotions et évènements limités, histoire de mettre en avant un certain type de produit, de promotions, etc. Les patterns ne sont pas gravés dans le marbre. Modifiez, testez, modifiez, testez. Regardez les réactions et ne soyez pas trop brusque avec vos actions, surtout si vous avez déjà une page actuellement.

Comment gérer et apprendre de notre activité ?

Lorsque vous allez commencer à avoir quelques fans, vous allez vite vous rendre compte que ceux-ci aiment, partagent, commentent vos contenus, surtout s’ils sont intéressants. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, vous allez constater de l’activité sur votre page. Et c’est pour cela que j’aimerais vous donner quelques astuces pour plaire davantage et profiter de la situation.

Tout d’abord, suivez bien ce qu’il se passe, surtout sur vos publications argent et fidélisation. Souvent, les commentaires donnent des indices sur vos cibles, ce qu’ils voudraient bien avoir, ou autre. N’hésitez pas à consulter rapidement les commentaires, c’est une mine d’information.

Ensuite, toujours dans les commentaires, dialoguez avec votre public, montrez-leur que vous n’êtes pas indifférent à leur propos, cela crée une certaine transparence, du professionnalisme… N’hésitez pas à mettre un j’aime sur les commentaires les plus pertinents.

Après, faites attention à vos influenceurs, ce sont des personnes importantes qui vous aiderons beaucoup dans votre communauté. Parlez avec eux, comprenez leurs problèmes ou autre, ils peuvent vraiment vous apporter des choses. A noter qu’il existe des outils pour déterminer vos influenceurs. Je vous laisse chercher cela sur Google.

Enfin, sachez gérer les crises et éviter les publications “limites”. Réfléchissez à plusieurs fois avant de poster quelque chose, regardez bien si votre post ne risque pas d’être pris dans un autre sens ou autre. Faites attention au badbuzz aussi.

Ce qu’il ne faut pas faire

Les choses qu’il ne faut pas faire sont vraiment à éviter, car elles provoquent une chute dans les abonnements, moins d’engagement, un burn-out…

Vous devez donc éviter de :

  • Publier trop fréquemment
  • Publier trop rarement
  • Publier des choses s’éloignant du sujet de la page
  • Publier des choses inutiles et inintéressantes
  • Publier de la pub
  • Faire du copier/coller pour chaque publication

 

Ce que vous pouvez faire

Au contraire, après ce que vous ne devez pas faire, vous avez ce que vous pouvez faire. Il y a des tas de choses, mais n’en abusez pas pour autant ;)

Vous pouvez donc :

  • Animer votre page
  • Mettre du contenu de qualité provoquant une réaction
  • Partagez votre page (modérément) sur les autres réseaux sociaux
  • Inviter vos amis à venir aimer la page (vous pouvez demander à vos collègues de faire de même)
  • Programmez à l’avance vos posts avec un logiciel de CM (voir ci-dessous)
  • Changer votre page de couverture (pas le logo)
  • Faire des montages photos tout bête avec une phrase humoristique
  • Laissez faire votre imagination

Programmer avec des logiciels et outils en ligne

Comme vous avez pu le constater, le travail est conséquent et long lorsqu’il est fait à la main sur Facebook. Même s’il existe des choses pas mal, on a inventé des outils de publication automatique et de programmation. Ils vous permettent de gérer vos pages Facebook et mêmes pour la plupart vos comptes Twitter. Voici donc deux outils pas mal utilisé en France :

Hootsuite : Un des leaders de son secteur, Hootsuite vous permet de programmer et d’organiser vos publications sur la plupart des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Google+, Linkedin et plus encore. Vous avez même accès à des outils divers et variés

Buffer : Un autre assez utilisé aujourd’hui, Buffer est simple d’utilisation et sa version gratuite permet d’avoir des fonctionnalités simples et rapides sous la main. Il supporte Facebook, Twitter, Google+ (pages) et Linkedin.

Conclusion

Facebook nous permet de faire pas mal de chose aujourd’hui. Nous avons pu voir dans cet article un certain nombre d’astuces à faire et ne pas faire dans le cadre d’une page Facebook. Nous avons notamment vu l’importance de créer des types de publication pour pouvoir garder nos visiteurs et générer de l’engagement. Tout cela pour correspondre aux attentes du plus grand nombre. Nous avons aussi appris à nous organiser pour obtenir des résultats réguliers et fiable, etc.

Enfin voilà, c’est terminé pour aujourd’hui, si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en dessous ! En espérant que cet article vous aura plu !

Commentaires

      Céline

      says:

      Comme toujours, un article pertinent et détaillé. S’il permet d’aider ceux qui veulent se lancer sur Facebook de manière professionnelle, il montre aussi que c’est un métier. J’ai encore eu le cas il y a peu, d’un client qui m’a dit “pour Facebook, je laisse ma fille gérer, elle sait faire”. C’est vrai que créer un profil et poster un statut, c’est tellement facile. Par contre, créer un profil efficace et poster des statuts qui engagent, alors là, c’est autre chose !

      Merci également de conseiller l’appel à un community manager pour une vraie stratégie, adaptée aux besoins et à l’activité du professionnel ;)

        Cédic

        says:

        J’ai appris récemment qu’il était possible de créer des forums sur Facebook. Aucunement mis en avant par Facebook mais très pratique si on veut impliquer une communauté sur des sujets de discussions plus structurés. L’exemple d’une marque qui reçoit des remarques de ses clients, un forum “support” peut-être intéressant également sur Facebook.

        En tout cas, merci pour vos conseils car l’engagement des personnes qui aiment une page sur Facebook n’est pas toujours au top ! D’ailleurs, un rapport est sorti cette semaine mettant en avant que c’est sur Google+ que les communautés en ligne sont les plus actives.

          Thomas Cubel

          says:

          @Céline : Merci pour le commentaire. Effectivement, j’ai voulu faire un tour sur le travail à accomplir. Le but n’était pas forcément de faire le Guide Ultime pour Facebook, c’était surtout pour donner quelques idées et montrer le métier de community manager.

          @Cédic : En effet, il existe aussi les forums sur Facebook, il n’y a pas que cela d’ailleurs, il y a vraiment énormément de choses pour la communauté. Maintenant, j’ai voulu me focaliser sur la gestion de page avant tout, c’est le plus connu et c’est déjà relativement long à expliquer ;)
          Pour l’engagement généré, il y a de quoi débattre. Pour moi, il n’y a pas à débattre, il y a trop de choses à prendre en compte :)

        Commentaires fermés.