Mes Mots SEO – Ecrit n°1 : La Pause déjeuner & Co

Dernièrement, j’ai un problème qui est revenu à la charge dans mon activité professionnelle ou plutôt dans mon temps de travail : l’absence de pause déjeuner et de pauses de manière générale. En effet, j’avais déjà eu quelques problèmes avec cela il y a quelques années et aujourd’hui, je recommence, trois ans plus tard, même si je sais que c’est vraiment naze pour mon boulot et surtout pour ma santé.

Du coup, petit billet pour inaugurer ce nouveau type d’article dont je vous parlais hier (“Mes mots SEO”) avec pour sujet aujourd’hui : la pause déjeuner & Co.

La pause, c’est important

Pour laisser reposer ses méninges, pour prendre du recul sur un travail, pour améliorer sa productivité, pour sa santé, etc… Il est bon et très important de prendre une bonne pause. Quand on est à son compte, on fait un peu comme on veut et ce n’est pas plus facile qu’un salarié contrairement à ce qu’on pourrait croire, car on a la tête dans le guidon, on a des tas de choses à faire, à gérer… et je peux vous assurer qu’une discipline est à prévoir pour éviter de plus gros problèmes.

Il y a trois ans, je n’arrêtais pas de travailler, je faisais des heures pas possibles quitte à être stressé comme un porc allant à l’abattoir. En gros, je faisais mes heures le matin sans pause café, j’arrêtais à 13h15 pour manger sur le pouce devant mon écran et reprendre vraiment à 13h30-14h pour finir jusqu’à 2-3h du matin en grignotant. C’était un peu le rythme “geek” comme on le nomme si bien dans la vie courante.

Bref, récemment, je tendais à retourner vers ce rythme et c’est pour ça que je parle de la pause aujourd’hui avec vous, car autant il y a trois ans, j’étais un peu plus dynamique, je n’avais pas spécialement de contrainte, autant aujourd’hui ce n’est plus du tout pareil et c’est assez compliqué de gérer lorsqu’on a des clients réguliers, des tâches à effectuer dans un temps donné, etc.

Stress, boule au ventre, mauvais rêves, l’impression d’être à cran et tout le temps fatigué, penser aux mauvaises choses de notre métier plutôt qu’aux choses positives… C’est un épuisement professionnel, pas un burn-out pour autant, mais un mal-être intérieur qui fait réfléchir et ça fait limite peur parfois : on ne devrait pas vivre pour travailler, mais travailler pour vivre.

Pourquoi et comment faire une pause ?

Bizarrement, cette semaine, je me suis remis à utiliser la technique “Pomodoro” que m’avait fait découvrir Pierre Ammeloot à Annecy il y a 1 an et demi et ça va déjà beaucoup mieux. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est 4 x 25 min de travail avec une pause de 5 min entre chaque pomodori (1 x 25min) dont la dernière s’allonge à 20min. Ça permet de se focaliser sur des plus petites tâches, d’améliorer sa productivité et de travailler petit à petit plutôt que sur un tout avec une vitesse assez aléatoire finalement.

De plus, couplé à une pause déjeuner de 2 heures qui me permet de manger tranquillement et de me relâcher avec une sieste de 20 min sur le canapé, ça m’a vraiment fait du bien. Tout le monde devrait pouvoir avoir une pause déjeuner de midi à 14h00 environ. J’entends tellement de gens qui disent manger en 20 minutes un sandwich ou tout autre mal bouffe. Je vous encourage vraiment à ne pas louper cette pause déjeuner. Encore que les autres pauses sont des microrelâchements, autant celle-ci permet vraiment de faire une césure dans notre travail.

Aussi, je n’oublie pas la pause café que j’ai pour ma part pris vers 16h qui me permet de souffler après les deux heures sous pomodoro que je viens de faire. On peut sortir prendre l’air voire même marcher un peu, ça fait du bien.

Enfin, pour finir, le week-end et les soirées, je pense que ça rentre complètement dans les pauses de manière générale et c’est franchement indispensable. Depuis 1 mois et demi sans faire de vélo (dû notamment à un déménagement, etc), ça m’a fait tellement plaisir lundi après midi de reprendre mon VTT et de faire du sport. Je n’ai pas fait énormément de kilomètres, je dirais même pas du tout, mais qu’est-ce que j’ai apprécié ! J’ai vraiment vu le bénéfice pour le coup.

Après, je conçois bien que c’est pas facile pour tout le monde de faire des plannings comme celui-ci, mais faire du pomodoro, prendre son temps lors de sa pause déjeuner, profiter de ses soirées et week-end, ça peut vraiment se faire et ça va pas attirer les foudres du patron. Le mieux, regardez-le dans les yeux, souriez et dites-lui que vous avez trouvé une nouvelle méthode de travail pour améliorer les équipes :)

Conclusion

Ne négligez pas vos temps de pause et faites particulièrement bien attention à votre pause déjeuner, soirée et votre week-end, car c’est ce qui vous permet de vraiment relâcher la pression que vous pouvez avoir en vous.

Faites preuve d’organisation au niveau de votre planning et pensez à votre santé. Vous pouvez notamment :

  • Utiliser la technique pomodoro
  • Boire un jus ou un café tout en prenant l’air
  • Faire une sieste de 20 min durant votre pause déjeuner
  • Profitez de votre week-end
  • Profitez de vos soirées et matinées

N’hésitez pas à raconter vos propres expériences juste en dessous et à partager vos techniques et astuces ! En espérant que ces quelques retours d’expérience, sans pour autant aller vers “le guide ultime de la pause” vous ait fait réfléchir. Pour ma part, je vais en pause après ce long écrit ;)