Siteliner – Avis et test

Vous vous demandez si votre site comporte des pages ou contenus en double et vous aimeriez les voir disparaître ? Siteliner est un outil permettant de repérer le contenu dupliqué interne grâce à un robot d’exploration. Il vous aide également à comprendre le fonctionnement de votre site grâce à plusieurs indicateurs utiles comme la vitesse, le poids des pages, et plus encore.

Je vous propose de découvrir dans cet article cet outil assez méconnu des débutants, qui vous permet de déceler des erreurs d’étourderies assez facilement !

Siteliner en vidéo

Présentation de l’outil

Siteliner est un outil qui vous permet d’analyser un site web et de repérer différents problèmes assez courants lorsque vous faites du SEO. La fonctionnalité première de Siteliner et qui est pour moi la plus intéressante est la fonction de détection de duplicate content (contenu dupliqué). Cette fonctionnalité vous permet de lancer une exploration sur un site et de diagnostiquer s’il n’y aurait pas des versions http/https, des sous-domaines, mais surtout des sections entières de votre site en doublon.

Egalement, l’outil propose de repérer les liens cassés, de calculer la puissance des pages et de générer un rapport sur les essentiels de la technique en SEO. C’est donc un outil qui cible un besoin très précis et qui s’ouvre à proposer quelques fonctionnalités lors d’un audit technique.

La société qui édite cet outil est Indigo Stream Technologies, qui est connu notamment pour avoir éditeur l’outil Copyscape, qui repère le contenu dupliqué /volé à travers le web. L’outil Siteliner dispose d’une version gratuite et d’une version payante.

Prise en main

Lors de la première utilisation de Siteliner, on se retrouve face à un formulaire et un bouton. On entre une URL et on clique sur “Go”. A partir de là, pendant plusieurs minutes, nous n’avions rien d’autre à faire que d’attendre que les robots d’explorations explorent et détectent d’éventuelles erreurs techniques derrière sur le site indiqué. Il n’y a rien de spécial à comprendre aux premiers abords.

sitelinerUne fois le scan terminé, Siteliner nous propose un rapport contenant différentes sections. Une en rapport avec les pages découvertes, une sur le contenu dupliqué et une autre assez exhaustive sur notre “niveau” par rapport à la moyenne des autres sites analysés par l’outil. Tout est assez visuel, parlant et la prise en main est donc assez simple pour obtenir une vision rapide de la situation. On peut même remarquer un plan d’action des erreurs prioritaires à corriger.

Cependant, l’expérience se gâte lorsque l’on veut voir des détails. Autant, lorsque l’on veut voir un tableau d’URL avec des informations sur le contenu dupliqué, la puissance des pages, le poids, le nombre de mots… C’est assez simple. Autant lorsque l’on veut voir le contenu en doublon, cela devient plus compliqué à analyser et utiliser.

En effet, lorsque l’on bascule dans l’interface permettant, à l’aide de couleurs, de prendre connaissance du contenu en doublon par rapport à X, Y ou Z page, on se retrouve très rapidement dans une visionneuse à l’UX peu travaillée. C’est fonctionnel, mais pas grand chose de plus. C’est ici qu’un premier point noir me rebute à chaque fois que j’utilise Siteliner.

Fonctionnalités

Côté fonctionnalité, Siteliner va à l’essentiel en proposant les informations les plus utiles concernant une page, et toujours dans le cadre de la détection de contenu dupliqué. On peut donc penser que l’équipe travaillant sur Siteliner préfère se focaliser sur la réponse à ce dernier besoin, rien de plus.

Vue d’ensemble des pages

Quand on clique sur “Your pages”, on peut voir au sein d’un tableau les différentes URL qui ont été analysées par Siteliner. On y retrouve plusieurs informations comme l’URL, le titre, la puissance de la page, son poids, le nombre de mots et la date de la dernière modification. Nous avons aussi une fonction recherche et de navigation sur l’ensemble des pages du tableau. L’exportation est également possible.

Les colonnes URL et title vous permettrons de classer par ordre alphabétique les données et de repérer éventuellement quelques doublons par leur conception.

tableau des pages sitelinerPage Power est la puissance de chaque page. C’est semble t’il un équivalent du pagerank, puisqu’il fonctionne sur le principe du nombre de liens pointant vers une page. La page qui obtient le score le plus fort est considéré comme au centre de l’attention du site. Difficile de savoir cependant si le calcul fonctionne comme le pagerank et si l’ensemble des liens du site est pris en compte, mais ce n’est pas bien grave pour avoir un aperçu.

Enfin, le poids et le nombre de mots peuvent être utiles pour savoir quelles sont les pages les plus lourdes et quelles sont les pages qui n’ont pas beaucoup de mots. Cela peut être utile pour éviter d’avoir des pages vides ou au contraire, des pages trops lourdes.

Vue d’ensemble du contenu dupliqué

Dans le menu relatif au contenu dupliqué, vous aurez un score général pour l’analyse sous forme de pourcentage. Par exemple, si il est écrit 30%, cela veut dire que 30% des pages explorées comportent de la duplication.

A noter que l’outil fait bien la distinction entre le contenu dupliqué sur contenu et le contenu dupliqué considéré comme “lié à la structure / apparence du site”. Des éléments de menus qu’on retrouvent sur toutes les pages d’un site ne sont pas considérés comme du contenu dupliqué avec Siteliner (en tout cas la plupart du temps).

vue d'ensemble duplicate content et pages sitelinerLorsque vous cliquez sur le menu en lui-même, vous obtenez une page ressemblant à l’onglet “your pages”, mais avec de nouvelles informations. Notamment, vous allez retrouver le nombre de mots en duplication avec une autre partie de votre site. Vous avez également cette information en pourcentage, ce qui peut vous permettre de repérer en quelle proportion cela est visible.

Aussi, vous allez retrouver le nombre de pages qui font doublon avec l’URL, ce qui peut permettre de repérer des “blocs” en duplication.

Vue détaillée du contenu dupliqué

Lorsque vous êtes dans la vue d’ensemble du contenu dupliqué et que vous souhaitez obtenir plus d’informations et plus de détails concernant une page, vous avez juste à cliquer dessus pour ouvrir ce que j’appelle la visionneuse Siteliner.

Cette visionneuse un peu spéciale vous permet d’observer votre site muni de différentes couleurs censées représenter des parties de votre site en duplication. C’est une fonctionnalité très intéressante, car elle vous permet de prendre conscience de ce que vous répéter sur certaines parties de votre site ou de vos pages, mais elle vous permet également de savoir si cela est lié à la structure de votre site (menu, footer, etc) ou à votre contenu en lui-même.

visionneuse sitelinerAu sein de cette vue détaillée, vous pouvez naviguer dans votre site et obtenir instantanément le nombre de mots qui ont été repéré lors de l’exploration par Siteliner et sur quelle page.

Liens cassés et redirections

Autres fonctionnalités intéressantes sur Siteliner, les fonctionnalités de détection de liens cassés et de liens en redirection. De la même manière que pour le contenu dupliqué, vous avez un menu pour les liens cassés (Broken Links) et un menu pour les liens en redirection (Skipped pages).

Ces deux menus vous propose à travers un tableau de prendre connaissance d’URL comportant des liens obsolètes. Lorsque vous cliquez sur une URL, cela ouvre la visionneuse et cette dernière vous montre les lignes où les liens sont brisés.

Une fois sur l’interface, vous avez un récapitulatif des liens cassés avec l’URL problématique et le code d’erreur trouvé. C’est très utile pour éviter de ruiner l’expérience utilisateur, le maillage interne ou même le quota de crawl.

Autres fonctionnalités

Dernières fonctionnalités sur Siteliner, la possibilité faire une recherche sur un sous-domaine spécifique, à condition qu’il soit détecté lors du crawl. Egalement, vous avez la possibilité de télécharger tous les tableaux et rapports dans les formations HTML, PDF, tableau et XML sitemap.

Enfin, sur la page récapitulative de votre rapport, vous avez la possibilité de voir la comparaison entre votre crawl et ceux d’autres sites sur les critères suivants :

  • Poids de la page
  • Temps de chargement
  • Nombre de mots
  • Ratio texte / html
  • Contenu dupliqué
  • Contenu commun
  • Liens internes
  • Liens externes
  • Liens totals
  • Inbound link

Toutes ces infos sont calculées en moyenne par rapport aux autres sites.

Autrement, rien d’autres à part quelques contrôles dans la version premium comme la possibilité de customiser le crawl, d’utiliser un sitemap, etc.

Support et communauté

Chez Siteliner, comme chez Copyscape d’ailleurs, on ne peut pas vraiment dire qu’ils sont bavards en ce qui concerne leurs solutions ou leurs opinions. Pas de blog, peu de ressources, pas de vidéos… Pas grand chose en réalité à part l’application.

faq sitelinerVous trouverez un guide / manuel d’utilisation sur le site de Siteliner où vous pourrez apprendre les essentiels de l’application, mais c’est en l’utilisant que vous en apprendrez le plus. Concernant le support, je n’ai pas eu l’occasion de les contacter vu l’application très épurée et relativement claire qu’ils ont à proposer. C’est dommage, mais le besoin de détection de contenu dupliqué est comblé en grosse majorité.

Offres et prix

Au niveau des tarifs pratiqués par Siteliner, nous sommes sur une offre très accessible et assez simple à comprendre. Cela se calcule à la page explorée et le prix pour une page c’est 0.01$. Donc pour un crawl de 1000 pages, c’est 10$. Les crédits de crawl sont valables 12 mois et le minimum à commander est de 500 pages (1000 si vous payez avec Paypal).

Avec cette version premium, vous analysez davantage que la version gratuite qui est bridée à 250 pages et vous obtenez, comme indiqué un peu plus haut, un accès aux fonctionnalités de sauvegarde de vos projets, de gestion du crawl.

Avantages

Chez Siteliner, j’ai particulièrement apprécié :

  • La réponse directe au besoin
  • La simplicité d’utilisation
  • Les visuels proposés
  • Le prix

Inconvénients

A contrario, je n’ai pas aimé :

  • L’interface qui commence à vieillir
  • Le manque d’évolution de l’outil
  • Le manque de ressources sur l’outil

Conclusion et avis

Si l’on veut détecter rapidement quels sont les templates qui se ressemblent trop ou bien si l’on souhaite voir où des portions de contenus se dupliquent, Siteliner devrait satisfaire. Egalement, pour repérer quelques problèmes techniques comme les liens obsolètes et les problèmes de crawl, c’est un outil qui peut être complémentaire, surtout vu le prix mini qui est pratiqué.

Cependant, l’outil n’a pas beaucoup bougé depuis ses débuts et le manque d’évolutions, y compris niveau design, se fait ressentir. C’est donc un bon outil à utiliser lors d’un audit technique par exemple, mais qui ne va pas plus loin que cela concernant le contenu dupliqué. Je l’utiliserai essentiellement pour repérer les mauvais templates et/ou mauvaises pratiques autour du contenu pour limiter les mauvais comportements, la cannibalisation de requêtes entre des pages qui se ressembleraient trop, etc.

Pour accéder à l’application, c’est par ici : https://www.siteliner.com/