Pourquoi le SEO N00B ne part pas en vacances

Pourquoi le SEO N00B ne part pas en vacances

Jean-Kevin a travaillé très dur pour ça. Jean-Kevin a tout sacrifié pour ce moment. Et il est prêt. La planche de surf, la crème solaire, les réservations à Paris-Plage, tout est parfait : ses vacances de rêves vont être exceptionnelles, et il le mérite.

Après tout, Jean-Kevin est un caïd du SEO, un roxxor de la balise title, un killer du cocon sémantique. Il a trusté toutes les positions possibles de ses clients et ils ont, sans exception, +345% de trafic et gagnent tous des millions.

Bref, Jean-Kevin est le roi incontesté des SERPS… Et pourtant, alors qu’il s’apprête à s’enfiler 4h d’attente au tarmac (mais en “classe affaires”, alors ça va), un doute saisit Jean-Kevin.

Il est là, le nez tout blanc de crème, les grosses Ray-Ban bleutées luisantes. Il a sa petite chemise et ses mocassins à gland. Son iPhone est gonflé à bloc lui aussi. Sa carte Gold Master Super Classe est dans la poche de son bermuda… Alors qu’est-ce qui cloche ?

Et s’il y avait une mise à jour de l’algo ? Et si, soudain, y avait « du mouvement dans les SERPS » ? Et si le serveur du client prenait feu ? Et si Google se faisait vraiment niquer par Qwant en une nuit (c’est Eric, Sylvain et Laurent qui seraient contents) ?

La terreur saisit Jean-Kevin. Il se met à transpirer. L’hôtesse, qu’il avait repérée plus tôt, lui jette à présent un regard entre la suspicion et le dégoût gêné. C’est qu’il est en nage notre consultant…

« Monsieur ? Ça va Monsieur ? »

Jean-Kevin ne peut rien dire, il bredouille vaguement quelque chose, triture nerveusement son iPhone dans sa poche, la petite prend peur. Mais qu’est-ce qu’il est en train de toucher au juste ?!

« Oui, oui… Mais… Et les positions… ? marmonne-t-il.
Les positions ? Mais, Monsieur, de quoi parlez-vous ? J’espère que vous ne parlez pas de…
— ET SI TOUT S’EFFONDRAIT, HEIN ?! »

Jean-Kevin panique. Amélie, l’hôtesse, également. Ils deviennent aussi livides l’un que l’autre dans une belle synchronicité. Qu’a donc cet étrange personnage qui parle de position et d’effondrement ? Qu’essaie-t-il de sortir au juste, de son bermuda ?

« Calmez-vous, Monsieur, ça va aller. » Tente-t-elle de l’apaiser en faisant de grands signes à la sécurité.

Deux gros malabars se radinent en roulant des muscles. Amélie a besoin d’aide, on va aller la sauver de ce… De ce quoi en fait ? Jean-Kevin leur jette des regards affolés. Il doit absolument vérifier avant de monter dans l’avion. Parce qu’après, une fois assis, avec son petit Mojito de classe affaires, il ne pourra pas allumer son smartphone durant tout le décollage.

Et c’est long un décollage. Il pourrait tant perdre en si peu de temps… Il doit vérifier !

Alors, Jean-Kevin amorce un geste, il tire sur ce qu’il a dans la poche. Amélie quant à elle, fait un pas en arrière en glapissant, et les cerbères des vacances beuglent en gonflant les pecs :

« IL A UNE ARME ! »

Le temps ralentit, l’air prend corps. Jean-Kevin cri un vague « MAIIIIS… C’EEEEST… POUR MES PO…SI…TIOOOOOOOONS », sa voix est grave, ralentie, comme dans un Marvel qui use encore de cette mauvaise ficelle humoristique.

Le premier colosse lui décoche un coup qui le fait crachoter et envoie valser son iPhone à deux mètres de là. Il est bon pour les JO, celui-là. Quant au second colosse, il prend appui sur ses arrières, et bondit tel un gorille en période de rut. « PETIT… DÉGUEULASSE… » qu’il lui rétorque, lui aussi au ralenti, avant de nous le plaquer au sol de toute sa masse.

Quand sa tête heurte le bitume, Jean-Kevin cligne des yeux, le temps a repris sa course normale. Il a mal à la tête, mal au dos, mal au bras, et 120 kilos de muscles assis sur ses fesses. Son iPhone gît, éclaté au loin.

Jamais il ne saura s’il n’a pas déjà dégringolé dans les SERPS.

Il ne partira pas en vacances.

En revanche, si Jean-Kevin a un site de niche sur la vaseline, les services antiterroristes vont se charger de lui donner de l’inspiration pour ses contenus…

Alors, qu’aurait-dû faire Jean-Kevin pour ne pas voir ses vacances GÂCHÉES ? Comment partir en vacances avec SÉRÉNITÉ ?

L’histoire de Jean-Kevin est marrante, elle prête à sourire, jusqu’à être dans la même position. Tous les Freelances comprennent de quoi on parle : les différentes peurs et angoisses qui nous retiennent avant de partir :

  • Le stress inhérent à l’idée de ne pas être sur place en cas de pépin
  • Les différentes personnes qui vous tombent pile dessus quand vous allez prendre vos vacances
  • L’impératif de tout boucler avant de partir, afin de ne rien oublier
  • Bien facturer, avant de s’en aller, être certain de ne laisser aucune prestation non payée
  • La peur qu’il se passe quelque chose de mauvais pendant son absence
  • La peur de ne pouvoir gérer une crise survenue pendant qu’on est dans la piscine

Quand le site de ton client a crashé et que tu es en vacances

Pour pallier ces problèmes, il suffit de suivre une bonne feuille de route. La mienne est simple, pas besoin de se prendre outre mesure la tête.

Avant les vacances, je dois, vis-à-vis de mes clients :

  • Leur dire mes congés en avance
  • Mettre un mail auto
  • Les rediriger vers un confrère OU mettre en place une ligne d’urgence
  • Checker les tendances et les positions
  • Valider les dernières actions
  • Bien dire aux dév et aux équipes d’éviter de faire des modifications importantes qui pourraient affecter le SEO
  • Mettre en place un monitoring SEO comme ContentKing et mettre des alertes, éventuellement un gestionnaire de campagne
  • Tout ce qui peut faire acte de prévention

Ce à quoi je veille personnellement pour tirer le meilleur bénéfice de mes vacances

Prendre des vacances, c’est important, j’enfonce une porte ouverte, mais c’est important de le dire. Parce que c’est difficile de l’appliquer. C’est difficile de prendre réellement ses vacances, de déconnecter. Et je fais attention à ça, pour profiter au maximum de mes vacances, et en tirer le meilleur.

Pour ce faire, je veille à :

  • Avoir anticipé toutes les charges et tâches avant la période de vacance pour éviter d’avoir des surprises à la rentrée
  • Me reposer (vraiment)
  • Me déconnecter des réseaux sociaux, mail et téléphone (Même au cours de vos journées classiques ça change tout !)
  • Faire du sport
  • Voir d’autres choses (eh oui, sortir du cadre)
  • Arrêter de travailler et arrêter de voir le SEO et le marketing partout (ça a l’air stupide, mais on est combien à bosser, même en vacances… ?)
  • Profiter de ma famille et des vacances
  • Noter sur un carnet toutes les idées qui peuvent surgir pour éviter d’avoir à les stocker dans ma tête

Et après… ? Et après, je kiffe ma race ! Après tout, on travaille aussi pour ces moments-là.

Allez, bonnes vacances et merci à Camille pour l’histoire !

Quand tu es en vacances

 

Commentaire (1)

  • mehdi

    Jean-Kevin pas de panique il est temps de partir en vacances !

    Régulièrement, l’algorithme change et les serps aussi. Le SEO se ré-enchante continuellement.
    Alors pour être efficace Jean Kevin doit se déconnecter oui !
    Le meilleur moyen…. je suis d’accord après toutes les précautions de bon sens avant le départ… c’est une destination avec peu voir pas de réseau
    loin du monde et de la toile … c’est l’idéal…
    j’ai une piste… Kerkennah ,-)

    Bonnes vacances et à bientôt sur la toile

    31 juillet 2017 at 14 h 25 min

Commentaires fermés.