Quand et qui peut faire du SEO ?

Quand et qui peut faire du référencement ?

Une question tout à fait légitime qu’on peut se poser lorsque l’on démarre en SEO, c’est QUI et QUAND peut-on faire du SEO ?

Est-ce que n’importe quel éditeur de site peut faire du SEO ? Est-ce qu’on peut faire du SEO dans tous les domaines et toutes les thématiques ? Est-ce qu’il faut des compétences particulières pour bien comprendre et faire du SEO ?

Tant de questions que je vous propose de traiter dans cet article dédié.

Vidéo explicative

Peut-on faire du SEO dans tous les domaines ?

La réponse est oui et non. Tout dépend du domaine et de la marge de manœuvre qu’on à un instant T. C’est une question de marché et une question de profil, notamment par rapport aux ressources humaines et matérielles.

S’il y a de la demande sur Google dans votre domaine, vous pouvez effectivement faire du SEO. Cela sera plus ou moins concurrentiel en fonction des thématiques, mais globalement, depuis les demandes d’informations aux demandes de services / produits, vous pourrez trouver généralement un moyen ou un autre pour faire du trafic via les résultats naturels. Il faudra juste trouver les bonnes requêtes / mots clés, puis positionner une page de votre site au bon endroit. Cela prend plus ou moins de temps.

Ceci dit, si la demande est au contraire vraiment pas importante, c’est à dire si les internautes ne s’intéressent pas vraiment à votre domaine via les moteurs de recherche comme Google, il se peut qu’il soit difficile de capturer du trafic. A ce moment là, soit vous n’avez que le SEO comme levier possible et vous devez être créatif, soit vous devez vous poser la question de quel levier utiliser en priorité.

En effet, si peu de gens s’intéressent à ce que vous proposez, voire même ne savent pas que votre solution existe, vous pourrez éventuellement toucher les sujets autour de votre domaine pour les emmener vers votre solution, mais il faudra penser aussi à la publicité, à aller dans des salons spécialisés, faire des partenariats, nouer des relations avec d’autres domaines, etc.

Le mieux pour répondre à la question du “domaine compatible SEO” est encore de faire une rapide recherche de mots clés et de voir si vos concurrents se positionnent sur des requêtes sur Google. Certains outils peuvent vous aider à faire cela comme SEMrush, Sistrix, Yooda Insight, Ranxplorer par exemple.

Faut-il des compétences particulières pour démarrer en SEO ?

Ici, la réponse est plutôt oui, mais il n’y a pas besoin pour autant d’être spécialisé dans tous les domaines abordés par le référencement. Il faut une bonne culture web, ne pas être trop naïf et s’intéresser aux différents axes du SEO.

Par exemple, l’axe technique en SEO pourrait vous bloquer si vous n’avez aucune connaissance technique. Maintenant, si ce n’est pas votre métier, ce n’est pas bien grave. Vous pouvez vous former sur quelques essentiels ou bien déléguer à un professionnel dont c’est le métier. De plus, la plupart des outils de création de site web sont aujourd’hui munis ou bien proposent d’améliorer le SEO simplement.

Autre exemple, les contenus et leur promotion. En soi, il y a quelques règles à respecter pour que les moteurs de recherche comprennent au mieux ce que vous souhaitez viser et ce dont vous parlez, mais ce sont des règles que tout le monde peut comprendre sans aucun souci. L’expérience fera généralement le reste.

A la limite, dans ce dernier cas, le problème est plutôt “est-ce que je souhaite / aime réaliser des contenus”. Pour un vendeur ou un commercial, ce n’est pas toujours simple de transcrire ce qui est “parlé” à l’écrit. C’est là où un / une secrétaire, un logiciel de transcription, un rédacteur peuvent vous aider.

Bref, la personne qui sait réaliser des sites, c’est le développeur, aidé par l’infographiste, l’UX designer, l’infogérant, l’hébergeur, etc. Les personnes qui savent faire les pages et les contenus, c’est le concepteur, l’intégrateur, le rédacteur… Et enfin, la personne qui s’assure de trouver le moyen de populariser la marque, c’est un attaché de presse, c’est un spécialiste du netlinking, un influenceur… Vous ne pouvez pas tout faire et moi non plus !

Si tout le monde faisait appel à toutes ces personnes, et que toutes ces personnes faisaient correctement leur travail, le SEO ne serait que quelques critères que l’on pourrait compter sur une main. En réalité, 90% du travail, c’est coordonner les équipes, rattraper des bêtises, faire une stratégie, etc. On est presque à faire “respecter les normes” le plus souvent.

Maintenant, une bonne connaissance du web, s’intéresser à comment fonctionne les sites web et comment on les conçoit, ainsi que quelques notions de marketing sont suffisantes pour démarrer. Nous allons le reste petit à petit dans ce guide.

Quel profil pour faire du SEO ?

Comme dit plus haut, le périmètre du SEO est très large, il y a énormément de casquettes à avoir pour faire en sorte que le site soit fonctionnel, utile et bien organisé afin qu’il devienne populaire.

Maintenant, il est clair que certains profils vont s’en sortir mieux que d’autres. Voyons les essentiels.

Il y a déjà le profil technique. Celui qui y a peut-être fait ses études ou qui a touché au développement web. Comprendre le HTML/CSS, le PHP, le Javascript et quelques autres notions de création de sites est quand même un gros avantage. On reconnait rapidement la logique fonctionnelle / algorithmique des choses et on peut mettre en place nous même l’axe technique. Ces profils seront ceci dit peut être moins doué pour l’écriture des contenus, le tournage de vidéos, et les aspects marketing.

Ensuite, il y a le créateur de contenu, celui ou celle qui aime bloguer, aime prendre des photos, des vidéos, qui est à l’aise avec l’artistique, le littéraire. Ces personnes, une fois que la technique est en place, peuvent monter très vite des centaines de pièces de contenus et peuvent donc cibler énormément de mots clés en peu de temps. Le contenu est le nerf de la guerre aujourd’hui, car c’est la valeur ajoutée du site qui fait son bon référencement et son aspect remarquable. Cependant, ces profils ne savent pas toujours se vendre et la technique est parfois très compliqué. Il faudra la plupart du temps combler les lacunes.

Enfin, viennent les marketeurs, les personnes qui savent se vendre et savent vendre des produits. Ils adorent concevoir les offres, les services, les produits, et arrivent à négocier des partenariats, comprennent ce qu’est un tunnel de conversion, ce qu’il faut donner aux utilisateurs. Ils ne sont cependant pas des opérationnels et sont plutôt des stratèges.

Bien sûr, chacun de ces profils ne sont pas figés dans le marbre et il appartient à tout le monde de combler ses failles ou de développer des aptitudes particulières pour comprendre comment faire du SEO au complet.

Maintenant, la question que vous pouvez vous poser après tous ces profils, c’est “et moi ? Je suis bijoutier/pro du BTP/artisan/entreprise du CAC 40/autre”. Et vous auriez raison puisque nous n’avons pas forcément tous le profil technique/littéraire/marketing.

A cela, je vous réponds que la priorité des priorités, c’est de vous focaliser sur ce que vous savez faire de mieux. Vous documenter, apprendre les basiques du SEO comme dans ce guide, est très utile et vous permettra de comprendre de quoi on parle. Vous serez beaucoup plus utile pour des choses que vous connaissez que pour de la technique, du contenu, de la création de popularité.

Quand il sera le moment de faire la partie technique et étude projet, mettez vous à la place de vos clients en mettant de côté le SEO. Si vous deviez faire le site de leurs rêves, quel serait il par exemple ?

Quand il sera le moment de faire les contenus, donnez votre expertise, expliquez le jargon de votre métier, sensibilisez et trouver la meilleure manière d’aborder les sujets. Montrez que vous êtes une locomotive et que vous souhaitez aider les gens, comme si vous étiez dans un local pignon sur rue ou en salon.

Enfin, quand il sera le moment de créer votre popularité, soyez présent, aidez le plus de gens possible, faites preuve de compassion, partagez votre savoir et faites en sorte de faciliter la vie des autres, ils vous le rendront tôt ou tard.

Conclusion

Tout le monde peut faire du SEO pour qui est curieux, s’intéresse et s’adapte à chaque situation. Dans ce guide, vous trouverez des notions pour pouvoir créer correctement votre visibilité sur Google et les autres moteurs. C’est le cas également dans les livres, les vidéos, les conférences et plus encore, mais n’oubliez pas que cela reste un métier et que connaître toutes les ficelles de ce métier est un travail à plein temps.

Ainsi, si le SEO n’est qu’un moyen de vous populariser et de faire votre métier, focalisez-vous au maximum sur votre métier et demandez-vous comment vous pourriez être utile à chaque étape. Connaître les fondamentaux et le fonctionnement pourra être un avantage.

Si par contre vous souhaitez vraiment faire du SEO et que vous appréciez ce levier, armez-vous de patience et développez petit à petit vos facultés à visionner un site comme un moteur et comme un utilisateur lambda. Faites en sorte que toutes les procédures s’imbriquent les unes par rapport aux autres. L’expérience fera de toute manière la plupart de vos connaissances long terme.


Dans ce chapitre :

Photo par Luke van Zyl sur Unsplash