Le marché des moteurs de recherche

Le marché des moteurs de recherche

En France, le marché des moteurs de recherche est relativement simple à comprendre, mais contrairement à notre utilisation intensive d’un célèbre moteur de recherche américain nommé Google, une bonne quantité de pays utilise des alternatives. Voyons ensemble, dans cette section sur le monde de la recherche, quelques parts de marché intéressantes des moteurs de recherche en France et autour du monde.

Vidéo explicative

Le marché des moteurs de recherche en France

Le marché des moteurs de recherche web en France n’est pas vraiment compliqué à comprendre aujourd’hui. En effet, même si autrefois, ils étaient nombreux à se faire une vraie concurrence, c’est Google qui prend la plus grosse part de marché à chaque étude sur le sujet.

Il y a bien des moteurs spécialisés, comme le moteur de recherche d’Amazon, qui combat Google au quotidien sur toutes les requêtes ecommerce (produits, catégories de produits, etc), mais en ce qui concerne le web, Google c’est encore plus de 90% des parts de marché en France.

Vient ensuite Bing, crée par Microsoft, qui est un très bon moteur de recherche également, qui traîne depuis des années autour des 3-4%. Puis, vient les Yahoo, Ecosia, Qwant, Duck Duck Go… Qui côtoient les 0,5% à 2% de parts de marché en France (données 2020 par Statcounter).

parts de marché des moteurs de recherche france

Bien sûr, tous ces chiffres ne veulent pas dire grand chose. Nous n’avons effectivement pas de données certifiées par l’ensemble de ces entreprises, et les sociétés en charge de ces études font la plupart du temps des projections qui restent des estimations.

Mais ce qu’on peut retenir, c’est que pour le marché des moteurs de recherche en France, Google reste LE moteur le plus plébiscité en France, même si dans d’autres pays, la donne peut changer. En SEO, il est donc intéressant d’étudier ce moteur tout en s’essayant à quelques autres spécialisés.

Le marché des moteurs de recherche aux Etats-unis

Une information importante qu’il faut retenir concernant le marché des moteurs de recherche dans le monde, c’est l’évolution des parts de marché de Google aux Etats-unis.

En effet, contrairement à ce qu’on pourrait croire, Google n’a pas toujours été à 88%-90% de parts de marché aux Etats-unis comme c’est le cas aujourd’hui.

parts de marché des moteurs de recherche états unis

Il y a à peine quelques années, Google fréquentait les 65% de parts de marché et Bing et Yahoo étaient beaucoup plus présents et utilisés.

Bien sûr, Google est toujours resté leader depuis qu’il a commencé à se développer, mais il est important de dire qu’il peut être très rapide, avec une innovation par exemple, d’augmenter ses parts de marché pour un moteur de recherche.

N’oubliez jamais que le web file vite, et que certains services peuvent aussi générer énormément de trafic, que ce soit des moteurs de recherche web ou bien des moteurs de recherche spécialisés (cf. Amazon qui prend les parts de marché ecommerce, ou Airbnb qui génère un trafic conséquent autour du tourisme).

Le marché des moteurs de recherche en Chine

Dernier pays avant de parler plus généralement des parts de marché mondiales : le cas de la Chine.

La Chine est un pays qui a su se développer très rapidement ces dernières décennies et vous savez aussi bien que moi qu’ils sont aujourd’hui leaders dans beaucoup de domaines, et notamment dans la high tech.

Cependant, chiffre peut-être surprenant pour certains qui pourraient croire que Google écrase ses concurrents en Chine, le moteur de recherche Baidu remporte cependant la palme d’or avec plus de 70% des parts de marché.

parts de marché des moteurs de recherche chine

Ce chiffre intéressant me permet de revenir sur un point essentiel concernant un moteur de recherche ou toute autre application : les utilisateurs peuvent changer d’applications et d’avis du jour au lendemain, à partir du moment où elles estiment qu’il y a mieux ailleurs, plus simple ailleurs, et que ça leur correspond davantage.

Baidu est adapté au marché Chinois, car il dispose d’une meilleure compréhension de la langue et de la culture Chinoise. Je pourrai également parler de Sogou qui détient pas mal de parts également.

En tout cas, Google est bien en dessous dans ce pays, et cela est vrai également dans d’autres régions du monde que nous allons voir maintenant.

Le marché des moteurs de recherche dans le monde

Maintenant que nous avons vu les trois cas que nous présentons généralement à chaque fois quand on parle des parts de marché des moteurs de recherche, à savoir la France, les Etats-Unis et la Chine, parlons rapidement du marché à travers le monde.

Globalement, je ne vous cache rien, Google est le leader sur l’ensemble des continents. Vous regardez chez Statscounter ou même chez d’autres, Google domine le monde.

Google, c’est quasi 92% des parts de marché mondiales, Bing c’est 2,5%, Yahoo! 1,66%, Baidu 1,44%, Yandex 0,52%, et les autres 1,85% (données Statscounters aout 2020).

parts de marché des moteurs de recherche monde

En même temps, vu le nombre de société qu’a pu racheter l’entreprise de Mountain View et vu la popularité de ses services comme YouTube, Google Drive, Gmail, etc… Ce n’est pas surprenant qu’il arrive à un tel niveau.

Cependant, certaines régions restent tout de même intéressantes à étudier. La Russie par exemple, est un très bon cas d’étude, puisque Google possède à peine la majorité à 52%, et Yandex 44%.

Les équipes de Yandex proposant de très bonnes technologies, nous pourrions tout à fait l’imaginer parmi les leaders ces 20 prochaines années. L’avenir nous le dira !

Le marché en continuité des moteurs de recherche

Pour terminer cet article sur les moteurs de recherche, je souhaitais terminer sur les moteurs de recherche spécialisés, mais également sur les services qui peuvent être dans la continuité d’une recherche.

C’est pour moi extrêmement important d’en parler, surtout si vous vous intéressez au SEO, SEA ou aux comportements de recherche des internautes.

Regardez l’infographie ci-après provenant de Comscore.

étude comscore mobile search

YouTube, Facebook, Google Maps, Google Play sont des services qui permettent la recherche, puis de trouver de l’information ou de faire une action particulière. Ils génèrent énormément de trafic et la plupart ont en leur cœur un moteur de recherche.

Regardez également les chiffres ici : https://www.alexa.com/topsites

C’est la liste des 1000 sites les plus populaires générant le plus de trafic. Cela est édité par Alexa, une solution statistiques et d’analyse des sites web (filliale d’Amazon aujourd’hui).

Ce classement va dans le même sens que celui de ComScore : beaucoup d’applications et de sites web sont des services basés sur de la recherche, où un éditeur de site/contenus pourrait être présent… Et pourtant, beaucoup se focalisent sur “comment devenir 1er sur Google”.

La réalité est là, surtout lorsque l’on s’intéresse au marketing digital : nous ne pouvons plus ignorer les points chauds du web qui prennent petit à petit du trafic et des utilisateurs à Google. Nous devons être présent sur ces plateformes / sites / applications.

Pensons Google pour nos pages web, pour notre fiche business, etc… Mais YouTube pour nos vidéos. Pensons Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Snapchat, TikTok, WhatsApp, Messenger, Telegram pour distribuer et converser, et Amazon, Fnac, Cdiscount pour vendre, et plus encore ! Le terrain de jeu est immense et la plupart sont sur Google. Prenons du recul !

Conclusion

En France, Google possède plus de 90% de parts de marché des moteurs de recherche. Aux Etats-unis, c’est 88%. En Chine et en Russie, bien que ses scores soient plus mitigés, Google reste au niveau mondial LE moteur de recherche dominant.

Cependant, Google reste un service de recherche généraliste qui vous donne des résultats web, des images et quelques petites choses, mais le fait qu’il ne soit pas spécialisé l’empêche d’explorer certains marchés.

Celui-ci doit bien s’en rendre compte avec YouTube, avec ses 2 milliards de compte actifs mensuels, qu’on pourrait baptiser “leader des moteurs de recherche vidéos”.

Il est donc important de penser en priorité à Google, mais à ne pas oublier les gros services qui permettent la recherche et donc l’acquisition de trafic, comme YouTube, Airbnb, Amazon, et plus encore. Chacun sa spécialité.

Photo par Markus Spiske sur Unsplash